• Accueil
  • News
  • Les syndicats d'enseignants étudient l'impact de la pénurie d'enseignants en Côte d'Ivoire

Les syndicats d'enseignants étudient l'impact de la pénurie d'enseignants en Côte d'Ivoire

Au début du mois de septembre, les représentants de l'IE-SCI, l'alliance des syndicats d'enseignants ivoiriens travaillant ensemble au sein du programme EPT/SIDA de l'IE, ont rencontré les autorités politiques et administratives de Bondoukou et de San Pedro afin de présenter les résultats de leurs recherches sur la pénurie d'enseignants et son impact sur le système éducatif dans ces deux régions de la Côte d'Ivoire.

Les dirigeants municipaux, le Directeur régional de l'Education nationale, les inspecteurs des écoles primaires, les associations de parents et les ONG dans le domaine de l'éducation, ont également été invités à participer à la réunion. Tous les participants se sont engagés à contribuer à l'amélioration des conditions de travail des enseignants au sein des deux régions couvertes par l'étude. Suivant les recommandations de l'étude, les différents participants privilégient une meilleure mise en œuvre des règles régissant le transfert des enseignants et l'amélioration des conditions de vie et de travail des enseignants dans les régions rurales grâce à la construction d’écoles et d'habitations. Le Directeur régional de l'Education a promis de travailler en faveur d'une répartition plus équitable des enseignants disponibles entre les provinces. Parallèlement, le maire de Bondoukou s'est engagé à mettre sur pied une commission régionale chargée de veiller à l'application pratique des recommandations du rapport. Cette commission sera placée sous la direction du Secrétaire régional du syndicat des enseignants du primaire, le SNEPPCI. Alors que l'IE-SCI suivra de près la progression de ces engagements, les dirigeants de syndicats locaux ne relâcheront pas la pression sur les autorités régionales afin qu'elles tiennent leurs promesses. L'IE-SCI regroupe quatre syndicats affiliés à l'IE : le SYNESCI, le SNEPPCI, le SYNARES et le SYNADEEPCI.

Partagez cette page