• Accueil
  • News
  • Journée internationale de la femme : L'IE lance une campagne mondiale pour l'égalité des salaires entre hommes et femmes.

Journée internationale de la femme : L'IE lance une campagne mondiale pour l'égalité des salaires entre hommes et femmes.

Chaque année, le 8 mars, les femmes du monde entier se rassemblent pour célébrer leur journée. Cette journée représente une occasion d'évaluer les progrès réalisés et les difficultés persistantes pour atteindre l'égalité des genres.

L'équité des salaires reste l'une des difficultés majeures au niveau mondial. Aujourd'hui encore, aucun pays au monde ne peut prétendre avoir atteint l'équité des salaires entre hommes et femmes. Un rapport publié en 2009 par la Confédération syndicale internationale montre que l'écart salarial entre hommes et femmes atteint 22,4%, bien que plusieurs traités internationaux exhortent les pays à supprimer au plus vite cet écart. Cette année, à l'occasion de la Journée internationale de la femme, l'IE lance une campagne mondiale intitulée "L’équité salariale maintenant". A travers cette campagne, l'IE affirme le droit de tous les travailleurs et travailleuses à un salaire équitable et soutient les syndicats d'enseignants dans la lutte contre la discrimination entre hommes et femmes en matière d'emploi. L'équité salariale signifie un salaire égal pour un travail de valeur égale. Néamoins, les emplois à prédominance féminine sont moins bien rémunérés que les postes généralement occupés par des hommes. L'enseignement par exemple, est une profession féminisée, le nombre d'enseignantes étant proportionnellement plus élevé que le nombre d'enseignants. Cependant, la proportion d'enseignantes diminue à mesure que l’âge des élèves et les salaires augmentent Cette constatation est d'autant plus frapante dans le secteur tertiaire et dans l'enseignement supérieur, où les salaires sont plus élevés, mais où les femmes atteignent le plus difficilement des postes de direction. Travaillant à un même niveau d’éducation que leurs collègues masculins, les femmes sont plus susceptibles d’occuper des emplois à temps partiel, des postes non titularisés et non décisionnels. Tous ces facteurs contribuent à désavantager les femmes en matière de salaire. L'objectif de la campagne L’équité salariale maintenant est d’encourager les organisations d’enseignants à travers le monde à recueillir des preuves solides, adopter des politiques syndicales et mettre en place des réseaux afin de bien coordonner les activités de lobbying destinées à inciter les gouvernements à œuvrer en faveur de l’application de l’équité salariale. La Présidente de l'IE, Susan Hopgood, fait remarquer qu'il reste beaucoup à accomplir malgré les progrès des dernières décennies. "J'ai constaté des améliorations considérables pour les enseignantes : congé de maternité payé, prolongation des congés parentaux, travail à temps partiel permanent, meilleur accès aux pensions, reconnaissance du harcèlement sexuel, promotion basée sur le mérite plutôt que l'ancienneté, autant de facteurs qui favorisent la présence de femmes à des postes clés de l'enseignement. Mais il reste du chemin à parcourir." Soutenez notre campagne en visitant le site web : L’équité salariale maintenant.

Partagez cette page