• Accueil
  • News
  • L’IE a participé au lancement de l’Espace européen de l’enseignement supérieur à la Conférence ministérielle anniversaire de Bologne

L’IE a participé au lancement de l’Espace européen de l’enseignement supérieur à la Conférence ministérielle anniversaire de Bologne

Les Ministres en charge de l’enseignement supérieur dans 47 pays d’Europe se sont réunis à l’occasion de la Conférence ministérielle célébrant le 10ème anniversaire du Processus de Bologne, qui s’est tenue les 11 et 12 mars à Budapest et à Vienne, pour le lancement officiel de l’Espace européen de l’enseignement supérieur (EEES).

L’IE était représentée à cette Conférence par une délégation de quatre membres, dirigée par Jens Vraa-Jensen, Président du Comité permanent de l’enseignement supérieur et de la recherche au sein de la Structure paneuropéenne de l’IE. La Déclaration de Budapest-Vienne sur l’EEES (en anglais), adoptée par les Ministres tient compte des évaluations et des diverses contributions de l’IE, et marque son engagement à travailler en faveur d’une « implication plus efficace du personnel et des étudiants de l’enseignement supérieur dans la mise en œuvre et le développement futur de l’EEES » et à « soutenir pleinement la participation du personnel et des étudiants au sein des structures décisionnelles – aux niveaux européen, national et institutionnel ». Par ailleurs, la Déclaration reconnaît la nécessité de créer un « environnement qui soutient davantage le personnel académique » et elle réaffirme que l’enseignement supérieur est « une responsabilité publique ». Les libertés académiques apparaissent également comme un défi majeur dans la mise en œuvre du Processus de Bologne, et la Déclaration reconnaît que les établissements d’enseignement supérieur jouent un rôle important dans « la promotion de sociétés démocratiques pacifiques et le renforcement de la cohésion sociale ». Le 12 mars, le deuxième Forum politique de Bologne s’est déroulé à Vienne, réunissant les représentants des Etats membres impliqués dans le Processus de Bologne, ainsi que d’autres pays. Au cours des séances du forum, l’IE a souligné l’importance de « la participation du personnel académique pour la mise en œuvre efficace des différentes lignes d’action du Processus de Bologne », tout en déplorant « le manque d’implication du personnel académique à tous les niveaux, en ce qui concerne les questions relatives à l’assurance qualité ». Dans sa conclusion, l’IE a souligné la nécessité de garantir « des conditions de travail attrayantes, des salaires décents, une amélioration de la stabilité d’emploi, des allocations de sécurité sociale et de retraite appropriées et portables, ainsi que les libertés académiques pour tous les professeurs d’université ». L’IE a contribué aux discussions par le biais de la Déclaration à la Conférence ministérielle anniversaire de Bologne. L’IE a également publié un statement to the Bologna Anniversary Ministerial Conference, rapport intitulé « Enhancing Quality? », décrivant brièvement la manière dont les syndicats de l’enseignement supérieur perçoivent la mise en œuvre du Processus de Bologne. La prochaine Conférence de Bologne est prévue en 2012 en Roumanie. Pour télécharger un exemplaire du rapport ou de la Déclaration de l’IE (format pdf), cliquez sur les liens ci-dessous.

Partagez cette page