• Accueil
  • News
  • RDC: égalité des genres dans la profession enseignante

RDC: égalité des genres dans la profession enseignante

Près de 40 responsables syndicaux enseignants se sont rassemblés en République démocratique du Congo (RDC) pour participer à un atelier sur l’égalité des genres. La formation de deux jours s’est tenue les 28 et 29 mars et était organisée par le Réseau africain des femmes en éducation (RAFED).

Le RAFED rassemble cinq réseaux sous-régionaux représentant 95 syndicats dans 46 pays, ayant pour objectif commun de promouvoir la pleine participation égale des enseignantes et étudiantes et de faire progresser la responsabilisation des femmes.

Le Vice-ministre de l’Enseignement professionnel, Arthur Sedea Ngamo Zabusu, a accueilli les participants des organisations membres de l’IE en RDC, comprenant FENECO, SYECO et SCS-Enseignement. Il a remercié les syndicats enseignants de l’initiative et a affirmé le soutien du gouvernement en faveur du développement de la volonté et de l’engagement politique afin de parvenir à l’équité des genres dans le pays.  

Les chiffres des recherches présentés lors de l’atelier montrent que malgré le fait que les femmes représentent la majorité du personnel enseignant en RDC, les hommes sont majoritaires dans les fonctions de leadership des structures de prise de décision dans les syndicats. Il a dès lors été reconnu qu’il est essentiel d’accroître le soutien à la promotion de l’égalité des genres, afin de rétablir l’équilibre et de contribuer à la réalisation d’une éducation de qualité pour tous.

La formation s’est clôturée par l’adoption d’un plan d’action pour la création de cinq nouveaux réseaux régionaux en RDC. L’objectif de ces réseaux est de renforcer la conscience des enseignantes par rapport à leur potentiel, leur fournir des informations sur le rôle des syndicats et les équiper des outils nécessaires à l’exercice du leadership dans les syndicats. Il a été convenu qu’une formation sur les aptitudes au réseautage serait développée afin de fournir un outil efficace pour diffuser des informations sur une série de questions liées à l’égalité des genres, telles que l’éducation des filles, l’impact du VIH et du SIDA sur les femmes, l’héritage et le droit familial, la traite des êtres humains, ainsi que les pratiques traditionnelles néfastes, comme la mutilation génitale féminine, le blanchiment de la peau et les mariages d’enfants.

Outre la création de réseaux, la formation aidera à promouvoir et augmenter la participation active des enseignantes à tous les niveaux de l’activité syndicale.

Partagez cette page