Royaume-Uni: les syndicats réclament un accroissement du financement de l’éducation dans le nouvel exercice budgétaire

Soucieux d’améliorer l’éducation des enfants du pays, les syndicats d’enseignants ont instamment prié le gouvernement du Royaume-Uni d’accroître le financement des écoles, à l’heure où ce dernier boucle son budget et où les établissements scolaires doivent faire face à des coupes budgétaires en termes réels.

Les syndicats du Royaume-Uni ont exprimé leurs craintes face à de nouvelles réductions budgétaires potentielles, en prévision de l’annonce du budget le 22 novembre. Le National Education Union, un affilié de l’Internationale de l’Education, ainsi que GMB at Work, la National Association of Head Teachers, UNISON et UNITE, se montrent particulièrement inquiets suite aux chiffres communiqués par le Département de l’Education (DfE).

Réduction du financement par étudiant(e)

D’après les calculs effectués par les syndicats de l’éducation responsables du site web schoolcuts.org.uk, 17.942 écoles sont confrontées à des coupes en termes réels dans le financement par étudiant(e), 500 de plus que ce qui était initialement prévu, soit neuf écoles sur dix. Les organisations d’éducateurs/trices ont expliqué que le site School Cuts est devenu un véritable phénomène, dans la mesure où il collecte minutieusement toutes les données officielles du DfE, afin de dresser un portrait fidèle de la situation financière à laquelle sont confrontées les écoles dans la réalité.

Transparence

Au sein du Parlement britannique, les données ont été jugées « biaisées » et les prévisions « alarmistes ». Toutefois, les syndicats déclarent avoir agi en toute transparence en ce qui concerne les chiffres et la méthodologie utilisée.

Nombre d’autres groupes, notamment des parents, des membres de conseils scolaires et une délégation réunissant plus de 5.000 chef(fe)s d’établissement, affirment depuis quelque temps que les budgets scolaires sont arrivés à un point de rupture. La crise du financement que traversent les écoles est palpable, soulignent-ils, et les augmentations du financement doivent se faire en termes réels et non en cash.

Le système d’éducation doit être entièrement subventionné

Le temps presse pour modifier les budgets scolaires cette année, précisent les syndicats, qui ont également salué le 1,3 milliard £ supplémentaire accordé par le DfE en juillet.

Bien que l’on doive se féliciter de ce montant supplémentaire réaffecté par le DfE à partir de son budget existant, il n’est cependant pas suffisant pour permettre aux écoles de maintenir leurs normes de qualité, soulignent les syndicats. Seul un système d’éducation entièrement subventionné peut garantir l’égalité des chances si chère au personnel des écoles, aux parents, aux membres des conseils scolaires, aux chef(fe)s d’établissement et aux responsables politiques.

A cet égard, les syndicats en charge du site web schoolcuts.org.uk prient instamment la Secrétaire d’Etat à l’Education de demander une dernière fois au Chancelier de l’Echiquier de prévoir une augmentation du financement des écoles dans le prochain budget.

Partagez cette page