Royaume-Uni: l’organisme officiel en charge de l’inspection de l’éducation doit améliorer ses performances, selon les syndicats

Les syndicats d’enseignants du Royaume-Uni ont réaffirmé qu’il est de la responsabilité du Gouvernement de reconnaître le besoin d’un système éducatif de qualité et totalement opérationnel.

NEU: “L’Ofsted doit dire la vérité au pouvoir”

« Le rapport Ofsted d'Amanda Spielman est l'un des rapports de l’Ofsted les plus équilibrés que nous ayons vus », a déclaré le Secrétaire général conjoint du National Education Union (NEU), Kevin Courtney. « Amanda Spielman reconnaît le travail acharné des enseignants dans les écoles et que les écoles ont besoin d'un soutien à long terme mais souligne que ce soutien n’est pas disponible. »

Il a salué le fait que le rapport note que « les écoles ne devraient pas rivaliser sur le nombre d'étudiants qui bénéficient des allocations destinées aux ‘Service Pupil  Children’, mais simplement s’atteler à faire progresser l'école ». Il a ensuite ajouté: « c'est ce que les enseignants ont fait et font; c'est l'obsession centrale de leur vie professionnelle ».

Objectifs manqués

Courtney a insisté sur le fait que bien que les enseignant(e)s accomplissent leur travail dans les écoles, le gouvernement ne parvient pas à atteindre ses objectifs de réduction de la pauvreté des enfants, parce que les politiques qu’il mène entraîne l'augmentation de la pauvreté relative et parce qu’il ne parvient pas à élaborer une stratégie industrielle décente. C'est le gouvernement qui réduit le financement des écoles et les objectifs de recrutement des enseignant(e)s manquant(e)s, at-il ajouté. « Une inspection de l'éducation digne de ce nom, si elle était vraiment indépendante, présenterait ces points au gouvernement dans son rapport », a souligné Courtney.

« Nous sommes ravis de voir que l'Ofsted est d'accord avec nous sur le fait que l’accent est trop souvent mis sur les résultats aux tests plutôt que sur l'apprentissage », a-t-il déclaré. « Encore une fois, l’Ofsted est incapable de dire la vérité au pouvoir. »

Il a répété que c'est le régime de reddition de comptes du gouvernement qui mène à ces comportements dans les écoles, et que l’Ofsted devrait interpeller le gouvernement à ce sujet, en reconnaissant également sa propre responsabilité dans le système.

NASUWT:« Politique du laissez-faire du Gouvernement dans le secteur éducatif, motivée par des considérations idéologiques »

Selon la National Association of Schoolmasters Union of Women Teachers(NASUWT), le rapport soulignait clairement que « la profession enseignante continue de garantir des expériences d'apprentissage de haute qualité pour les enfants et les jeunes ». Ceci en dépit des « pressions continues auxquelles les enseignants sont confrontés en termes de salaire en berne, de charge de travail excessive et d'impact de la crise majeure de recrutement et du maintien en fonction », a déclaré Chris Keates, Secrétaire générale de la NASUWT.

Elle est convaincue que le succès des enseignant(e)s a été rencontré malgré les politiques éducatives du gouvernement, et non grâce à elles, le rapport de l'Ofsted révélant certaines des conséquences de l'échec du gouvernement à exercer un leadership stratégique sur le système éducatif.

Dénonçant « la politique du Gouvernement motivée par des considérations idéologiques »,  Chris Keates a souligné qu'il était « plus que temps que le Ministère de l'Education reconnaisse que, à moins que le gouvernement n'assume les responsabilités essentielles de l'État, les problèmes et les lacunes du système identifiés par l’Ofsted aujourd'hui ne feront que persister, prendre de l’ampleur et s'intensifier ».

Partagez cette page