Une application efficace des références pour l’assurance de la qualité est nécessaire au sein de l’enseignement supérieur en Europe

Les acteurs de l’éducation à travers l’Europe ont réaffirmé la nécessité de rechercher des moyens efficaces et innovants pour la mise en œuvre des Références et lignes directrices révisées pour l’assurance de la qualité dans l’enseignement supérieur.

Le 27 février dernier, une centaine de personnes ont participé à l’événement de clôture du projet EQUIP visant à renforcer la qualité au travers de politiques et pratiques innovantes, au sein duquel l’Internationale de l’Education (IE) représente la profession enseignante. Au cours de cet événement, les résultats du projet ont été présentés aux participant(e)s, ainsi que les recommandations politiques émanant de ces activités.

Les participant(e)s ont passé en revue les moyens innovants et efficaces d’utiliser la version révisée des « Références et lignes directrices pour l’assurance de la qualité dans l’espace européen de l’enseignement supérieur » (ESG) pour l’ensemble des parties prenantes de l’enseignement supérieur, un outil destiné à améliorer durablement la qualité au sein de l’Espace européen de l’enseignement supérieur (EEES).

Chargé d’accueillir les participant(e)s, le Secrétaire général de l’Association européenne des institutions d’enseignement supérieur (EURASHE), Michal Karpíšek, a insisté sur le défi que représente la mise en œuvre des Références et lignes directrices révisées pour l’assurance de la qualité au sein de l’EEES. Pour voir son introduction, cliquez ici.

La qualité: une interaction entre enseignant(e)s, étudiant(e)s et environnement institutionnel d’apprentissage

A l’occasion de sa présentation de l’étude EQUIP et des recommandations politiques adressées aux parties prenantes, Tia Loukkola de l’Association européenne des universités a rappelé que l’assurance de la qualité nécessite un contexte favorable et que, si la qualité n’est pas toujours facile à définir, celle-ci est le fruit de l’interaction entre les enseignant(e)s, les étudiant(e)s et l’environnement institutionnel où se déploie l’apprentissage. Les établissements d’enseignement supérieur doivent assumer leurs responsabilités en matière d’assurance de la qualité et, comme le souligne Loukkola, les principaux défis sont la motivation des étudiant(e)s et du personnel, ainsi que la communication, la question de l’appropriation et la nécessité de donner du sens à l’assurance de la qualité, ces trois derniers étant des facteurs cruciaux. Néanmoins, a-t-elle déclaré, les ESG ne sont qu’un outil parmi d’autres pour améliorer la qualité de l’enseignement.

Apprentissage centré sur l’étudiant(e)

L’apprentissage centré sur l’étudiant(e) ne pourra s’appliquer qu’à partir du moment où ce dernier est mis en lien avec le personnel enseignant, en veillant plus particulièrement à associer une infrastructure institutionnelle collaborative aux contributions, à l’engagement et au développement professionnel du personnel universitaire.

Gagner la confiance des acteurs de l’éducation en ce qui concerne l’assurance de la qualité

A l’occasion d’une table ronde, Klara Engels-Perenyi de la Commission européenne a rappelé que l’assurance de la qualité ne doit pas se limiter à additionner des chiffres ou à cocher des cases, elle représente une base pour la mobilité et la coopération internationale. Pour sa part, Florian Pecenka de la Représentation permanente de l’Autriche auprès de l’UE a souligné l’importance essentielle de prendre le temps d’instaurer des mesures pour renforcer la confiance entre les différentes parties prenantes.

Un webinaire EQUIP s’est tenu le 28 février en vue de compléter toutes ces questions.

Informations contextuelles

Le projet EQUIP a pour mission de renforcer la qualité au travers de politiques et pratiques innovantes au sein de l’enseignement supérieur en Europe, en encourageant l’intégration efficace, cohérente et innovante des ESG 2015 sur le terrain. Les partenaires du projet sont l’IE, l’EURASHE, l’Association européenne pour l’assurance de la qualité dans l’enseignement supérieur (ENQA), l’Association européenne des universités (AEU), l’Union des étudiant(e)s d’Europe (ESU), le Registre européen pour l’assurance de la qualité dans l’enseignement supérieur (EQAR), l’Université d’Oslo (UiO) et le Conseil de coordination portugais des écoles polytechniques (CCISP).

Partagez cette page