L'IE salue l'importance accordée par le G20 aux contributions de l'éducation

Pour la première fois depuis sa création il y a bientôt 20 ans, le G20, présidé cette année par l'Argentine, s'intéressera en priorité à l'éducation, et l'Internationale de l'Education a été invitée à participer aux travaux préparatoires du groupe de travail des ministres de l'Education.

Assemblée de gouvernements créée il y a bientôt 20 ans pour répondre à la crise financière/économique, le G20 se penchera pour la première fois sur l'éducation et organisera une réunion des ministres de l'Education au début du mois de septembre. La présidence de l'édition de cette année a été confiée à l'Argentine.

L'IE a été invitée à participer à la préparation du programme des discussions. A l'occasion de la toute dernière réunion du groupe de travail organisée à Genève, il lui a été demandé de présenter ses recommandations politiques concernant la formation des enseignant(e)s, leur développement professionnel et l'acquisition ou  la mise à niveau des compétences. Le groupe de travail utilise et met à disposition la publication de l'IE de 2016 « Tendances mondiales au sein de l’EFPT: un cadre pour la justice sociale ».

L'OCDE assure la base de travail politique du processus du G20. Outre sa représentation au sein du groupe de travail dédié à l'éducation, l'IE participe à ce processus au travers de sa coopération avec la Commission syndicale consultative auprès de l’OCDE (TUAC). Cette collaboration permet d'aborder les questions relatives à l'emploi et à l'éducation, liées aux travaux du G20, et de garantir une approche syndicale globale et cohérente.

La présidence argentine portera son attention sur l'avenir du travail, une infrastructure pour le développement et l'avenir durable de l'alimentation. Dans le cadre de ce processus de dialogue, les recommandations de l'IE concernant le volet des travaux futurs consacré à l'éducation et la formation porteront également sur l'avenir de la profession enseignante.

Le G20 aborde des questions politiques générales, ainsi que diverses thématiques plus spécifiques, au cœur de l'actualité. L'IE insistera sur la nécessité de mettre en œuvre les Objectifs de développement durable, en particulier l'objectif 4 relatif à l'éducation. Bien que le volet emploi occupe une place importante parmi les travaux futurs, un grand nombre d'autres aspects de l'éducation se révèlent tout aussi pertinents pour les travaux du G20, notamment l'édification de sociétés plus égalitaires, mettant en avant la cohésion, la tolérance, la paix, l'intégration, la justice sociale et la citoyenneté active.

Partagez cette page