Australie: le gouvernement tenu de mettre un terme au sous-financement des écoles publiques!

L’Australian Education Union a appelé les personnels de l’éducation et les citoyen(ne)s concerné(e)s à signer une lettre ouverte adressée au Premier ministre Malcolm Turnbull afin de réclamer que davantage de fonds soient alloués aux écoles publiques et de soutenir davantage les étudiant(e)s issu(e)s de milieux défavorisés.

L’Australian Education Union (AEU) déplore que le modèle de financement des écoles mis en place par le Premier ministre Malcolm Turnbull ait réduit de 1,9 milliard de dollars le budget de l’enseignement public en 2018 et 2019. Les premières victimes de ces coupes budgétaires sont les étudiant(e)s issu(e)s de milieux défavorisés. Simultanément, le gouvernement envisage d’augmenter le financement des écoles privées.

Le gouvernement Turnbull doit rediriger ce financement vers les écoles publiques. C’est dans ce but que le syndicat a lancé un appel en vue de soutenir l’enseignement public en signant avant le 21 août à minuit sa lettre ouverte appelant le gouvernement Turnbull à mettre un terme aux accords spéciaux de financement des écoles privées. Plus de 5.500 personnes ont déjà signé cette lettre.

Dans le cadre de l’accord actuel de financement des écoles du gouvernement Turnbull, 70 pour cent des écoles privées recevront des fonds supplémentaires par le biais d’accords avec le Ministre fédéral de l’Education Simon Birmingham. Cependant, selon les médias, les écoles privées devraient bientôt recevoir encore plus d’argent, si le gouvernement Turnbull signe un nouvel accord spécial de financement des écoles privées pour atténuer la pression politique à l’approche des prochaines élections fédérales.

Dans un communiqué publié le 9 août, l’AEU réaffirme que « notre système scolaire public accueille chaque enfant qui se présente à la porte. Les écoles publiques sont notre choix d’éducation universelle, la voie de la réussite pour tous. La priorité du Premier ministre devrait être de réinjecter le 1,9 milliard de dollars de financement qu’il a retirés du budget de l’enseignement public pour 2018 et 2019. »

Ce financement pourrait servir à recruter davantage de personnel spécialisé, comme des coordinateurs/trices en lecture/écriture et en calcul ou des orthophonistes, ou à apporter un soutien accru aux enfants aborigènes ou insulaires du détroit de Torres, aux enfants handicapés, aux enfants vivant dans des communautés rurales, régionales et éloignées ou aux enfants pauvres.

« Le financement scolaire fondé sur les besoins a pour but de fournir des ressources supplémentaires là où elles sont le plus nécessaires et non de favoriser les écoles privées qui sont déjà largement avantagées par les accords de financement du gouvernement Turnbull », conclut le syndicat.

Partagez cette page