Allemagne: les écoles peu préparées au monde numérique

Il ressort d’une nouvelle étude du Gewerkschaft Erziehung und Wissenschaft (GEW) sur la qualité des établissements d’enseignement que les écoles allemandes ne sont pas préparées à la numérisation.

S’appuyant sur une enquête menée auprès de 15.000 membres du Gewerkschaft Erziehung und Wissenschaft (GEW), cette étude révèle que les écoles allemandes ne sont pas suffisamment équipées pour préparer les étudiant(e)s aux besoins d’un monde numérique.

A l’été 2018, le GEW a demandé à ses membres d’indiquer dans quel type d’établissement scolaire ils/elles travaillaient, et leur a également posé des questions sur la numérisation et d’autres sujets connexes. L’enquête a révélé que les écoles étaient mal loties à cet égard. « Quatre-vingt-deux pour cent des personnes interrogées ont déclaré qu’il était important voire très important d’améliorer les équipements technologiques des écoles. Quatre-vingt-huit pour cent ont en outre exigé que l’allocation de fonds supplémentaires représente une plus grande priorité voire la priorité absolue. » Comme l’a déclaré Marlis Tepe, Présidente du GEW, lors de la présentation de l’étude « Améliorer la qualité des établissements d’enseignement » le 24 septembre dernier à Berlin, « nous avons la preuve que les efforts déployés par les responsables politiques par le passé pour intégrer l’évolution numérique aux écoles n’ont pas porté leurs fruits ».

« Les enseignants accordent une plus grande importance à la pédagogie qu’à la technologie: 83 pour cent des personnes interrogées souhaitent en effet que les équipements technologiques s’appuient sur la pédagogie éducative de l’école », a ajouté Tepe.

Les enseignant(e)s interrogé(e)s ont identifié les points suivants comme étant les plus urgents au regard de la numérisation de l’éducation et des écoles:

·         Assurer l’entretien et le support technique des équipements technologiques (94%)

·         Fournir du matériel informatique aux enseignant(e)s (90%)

·         Garantir la protection des données (89%)

·         Offrir une formation complète aux enseignant(e)s (85%)

·         Assurer l’indépendance médiatique (85%)

·         Accorder une plus grande importance à la pédagogie qu’aux équipements technologiques (83%)

L’étude du GEW passe quatre thèmes en revue: la situation actuelle des bâtiments/infrastructures scolaires, les améliorations requises en matière d’équipement technologique, la participation aux changements structurels et la situation des établissements de jour. « Les enseignants sont par ailleurs très insatisfaits de l’état des bâtiments, de l’aménagement de l’espace, notamment en ce qui concerne l’hygiène, et de la dotation en ressources d’enseignement et d’apprentissage », a fait valoir la Présidente du syndicat.

Cinquante-neuf pour cent des personnes interrogées estiment que des travaux de rénovation et d’expansion sont plus que nécessaires dans leur école. En outre, les enseignant(e)s des Länder situés en ancienne Allemagne de l’Est semblent présenter un niveau légèrement plus élevé de satisfaction que leurs pairs des autres Länder.

Bâtiments scolaires à améliorer

L’enquête révèle également que l’aménagement des bâtiments scolaires reste à améliorer: davantage de salles organisées en fonction de leur utilisation, de salles dédiées au sujet qui y sera enseigné ainsi que de salles destinées aux discussions avec les parents (86%); un plus grand nombre de salles de pause et de repos pour les employé(e)s et les étudiant(e)s (85%) et plus de postes de travail personnels pour les enseignant(e)s (70%) demeurent en effet nécessaires.

« Les cinq milliards d’euros du pacte numérique et les 3,5 milliards d’euros prévus dans le cadre de l’accord de coalition conclu entre les partis au pouvoir sont loin d’être suffisants. Notre étude vient confirmer ce constat », a affirmé Tepe.

C’est pourquoi le GEW suggère d’organiser un sommet sur l’éducation, qui se penchera activement sur la question de la pénurie de travailleurs/euses de l’éducation qualifié(e)s. Le GEW travaillera à la réalisation ainsi qu’à la mise en œuvre des solutions trouvées et apportera son aide.

Contexte

L’enquête « Améliorer la qualité des établissements d’enseignement » s’inscrit dans le cadre de l’initiative nationale « Education. Penser plus loin » (Bildung. Weiter denken!) du GEW, qui appelle à de meilleures conditions de travail et d’apprentissage ainsi qu’à davantage de fonds pour l’éducation. Avec cette initiative, le GEW montre non seulement ce qu’il entend par « éducation de qualité », mais présente également des idées pour apporter de nouveaux investissements dans l’éducation.

De plus amples informations (en allemand) sont disponibles ici.