• Accueil
  • News
  • En Asie, les dirigeantes syndicales unissent leurs forces pour combattre l'intimidation et le harcèlement sexuel au sein des écoles

En Asie, les dirigeantes syndicales unissent leurs forces pour combattre l'intimidation et le harcèlement sexuel au sein des écoles

Les dirigeantes syndicales du secteur de l'éducation de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est ont examiné les activités entreprises en 2018 pour lutter contre le harcèlement ainsi que les études sur le harcèlement sexuel, et ont adopté un plan d'action pour 2019 en vue de poursuivre la lutte.

 

Treize dirigeantes syndicales du Cambodge, d'Indonésie, de Malaisie et des Philippines se sont réunies à Kuala Lumpur, en Malaisie, les 13 et 14 décembre, à l'occasion de l'atelier organisé par l'Internationale de l'Education (IE), la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE) et le réseau des femmes (AWN) de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ANASE) afin d'examiner les activités entreprises en 2018 et de planifier l'année à venir.

Deux syndicalistes cambodgiennes de la Cambodia Independent Teachers' Association (CITA) et de la National Educators' Association for Development (NEAD) participaient pour la première fois à une réunion de projet. Elles ont fait part de leurs difficultés à s'organiser dans leur pays. Elles ont remercié l'IE pour son soutien et ont exprimé leur gratitude pour l'organisation de cette réunion avec d'autres consœurs de l'ANASE dans l'objectif de mettre un terme à l'intimidation et au harcèlement sexuel.

Après l'audit de performance des activités de lutte contre l'intimidation et le harcèlement sexuel, les dirigeantes syndicales se sont concertées afin de mettre au point des objectifs et des plans réalisables pour l'année 2019. Elles ont proposé les actions suivantes pour bénéficier du soutien financier de l'IE et de la FCE en 2019:

  • Mettre à jour le site Web de l'AWN et publier des bulletins d’information;
  • Diffuser la campagne de lutte contre le harcèlement dans d'autres écoles et dans des zones reculées, en profitant des journées internationales telles que la Journée internationale de lutte contre le harcèlement en mars, la Journée internationale des travailleur·euse·s en mai, la fête des mères en mai, la Journée mondiale des parents en juin, la Journée mondiale des enseignant·es le 5 octobre ou encore d'autres journées célébrées au niveau local;
  • La mise sur pied d'un Camp pour les jeunes enseignant·e·s aux Philippines et en Indonésie en tant que projet pilote, en lien avec des programmes syndicaux et des programmes pour l'égalité entre les genres existants; et
  • La poursuite d'activités/d'études sur la lutte contre la discrimination et le harcèlement sexuel sur le lieu de travail.

Les participantes avaient pour objectif d'examiner et d'analyser les actions menées en 2018 afin de planifier les activités de 2019, de renforcer leurs compétences en organisation de campagnes et de plaidoyer, de mettre en lumière les meilleures pratiques, de partager des informations sur le travail de lutte contre l'intimidation et le harcèlement sexuel, et d'élaborer des stratégies pour autonomiser les victimes grâce à des mécanismes de signalement garantissant l'anonymat.

« J'ai ressenti un vrai sentiment de solidarité lors des rencontres entre les dirigeantes de la sous-région de l'ANASE », a observé avec enthousiasme Pathma Krishnan, du bureau Asie-Pacifique de l'IE. Et d'ajouter: « J'ai pu assister au renforcement des responsabilités collectives et du travail d'équipe ».

Elle a également insisté sur le fait que les participantes se sont montrées bouleversées par le grand nombre de cas de harcèlement dans les écoles et sur les lieux de travail, et qu'elles ont convenu que des conseiller·ère·s et des enseignant·e·s formé·e·s étaient nécessaires au sein des écoles afin de détecter les cas de harcèlement et d'en pallier les effets, en raison de la hausse alarmante du nombre de suicides liés au harcèlement.

Elle a conclu en saluant la collaboration et l'implication des garçons et des confrères dans la lutte contre l'intimidation et le harcèlement sexuel.

Les participantes prépareront une édition spéciale de leur publication qui sera distribuée lors du Congrès de l'IE à Bangkok, en Thaïlande, en juillet 2019. Elles prévoient de se réunir à nouveau en novembre 2019.