• Accueil
  • News
  • Mieux travailler ensemble dans le cadre des activités de la coopération au développement

Mieux travailler ensemble dans le cadre des activités de la coopération au développement

Les syndicats de l’éducation ont réaffirmé l’importance de multiplier et de renforcer les activités de coopération au développement à l’échelle mondiale et régionale et ont développé des outils à cette fin.

« J’ai découvert l’Internationale de l’Education (IE) au travers des réunions de la coopération au développement (CD) », a rappelé le Secrétaire général de l’IE David Edwards, s’adressant aux 60 participant(e)s à la réunion annuelle du réseau de la CD de l’IE, organisée du 14 au 16 janvier à Bruxelles, en Belgique. « C’est là que l’on comprend ce que représente la solidarité, car nous la voyons se concrétiser au sein des syndicats et au travers des questions en lien avec les droits humains. Et rappelons-nous que la solidarité n’est pas à vendre ! »

« J’ai tiré de nombreux enseignements d’être parmi vous », a-t-il également expliqué.

Il a poursuivi en soulignant que le développement des capacités et la CD figuraient parmi les principales priorités de l’organisation dans toutes les régions et que le combat de cette dernière consistait à être capable de coopérer dans le respect mutuel, en rappelant à quel point il est important que l’IE et ses affiliés puissent coopérer pour relever les défis de ce monde.

Soulignant l’importance de rester maître de la profession enseignante, il a demandé instamment aux participant·e·s de ne pas la livrer à d’autres forces ou organisations: « Nous avons des spécificités que d’autres n’ont pas ! »

Il a ajouté: « Nous sommes indépendants et la question de l’unité ne peut être sous-estimée », mettant en avant « le travail réalisé dans le domaine du renouveau syndical et des jeunes membres, donc la question de l’avenir ».

Rappelant que, outre ce qui déjà été accompli, il reste un long chemin à parcourir, Edwards a indiqué: « Il est crucial de défendre la démocratie car nous faisons partie du mouvement pour la solidarité, la justice, l’amélioration des conditions professionnelles, etc. ».

« Nous devons nous organiser autour de certaines idées, envisager des changements structurels et réfléchir à la façon dont sont formés les syndicats.Dans un même temps, nous devons être là pour nous soutenir mutuellement et nouer des relations à long terme. »

Le dirigeant de l’IE a conclu: « Nous comptons sur votre engagement pour savoir où nous devons agir davantage, où nous devons nous améliorer et ce que nous devrons faire ensuite ».

Préparation conjointe d’un manuel « Un projet de CD de A à Z »

Après avoir relevé les besoins et ressources dans le cadre des projets de solidarité et de coopération au développement, les représentant·e·s des organisations membres l’IE ont examiné le projet du manuel intitulé « Coopération au développement de A à Z », dont l’objectif est de regrouper les bonnes pratiques pour la conduite de projets de CD.

L’équipe de la CD de l’IE a souligné que le document était encore dans sa phase de projet et que le but était de le rédiger conjointement avec les participant·e·s. Il a également été demandé aux participant·e·s de considérer ce document comme une explication des enjeux pour la conduite d’un projet de CD.

Ce manuel devra clairement expliquer comment mener un projet de CD et être aisément accessible aux personnes non spécialisées dans ce domaine. Les participant·e·s ont par conséquent examiné les différentes questions soulevées dans le manuel et ont enrichi et mis à jour les connaissances de l’IE au travers d’exemples concrets.