• Accueil
  • News
  • L’accès à l’éducation de qualité mis en péril au Honduras

L’accès à l’éducation de qualité mis en péril au Honduras

Une nouvelle étude révèle les processus au travers desquels se développe la privatisation au Honduras, face à la passivité des autorités, créant ainsi des obstacles en termes d’accès à l’éducation.

Aujourd’hui, le 17 mai, a lieu le lancement au Honduras de la recherche la plus récente menée dans le cadre de la Campagne mondiale de l’Internationale de l’Education contre la commercialisation et la privatisation de l’éducation. Intitulée La educación en Honduras: entre la privatización y la globalización, cette publication signée D. Brent Edwards Jr, Mauro C. Moschetti et Alejandro Caravaca passe en revue 20 années de politiques éducatives au Honduras, jugées infructueuses.

Une menace chaque jour plus importante

L’étude analyse le phénomène croissant de la privatisation et de la marchandisation de l’éducation dans le pays, considéré comme « l’un des obstacles majeurs empêchant l’accès égalitaire à une éducation de qualité » au Honduras.

Le rapport souligne la faiblesse de l’Etat et analyse les raisons pour lesquelles les autorités ne sont pas parvenues à garantir le droit fondamental à une éducation de qualité. Il explique également que la privatisation se manifeste au travers d’une multitude de tendances et voies différentes, renforçant ainsi l’importance d’engager une action institutionnelle coordonnée.

Recommandations

C’est la raison pour laquelle les auteurs recommandent d’accroître le financement public de l’éducation, accompagné d’un meilleur suivi, d’une meilleure gestion et d’une répartition des ressources dans les écoles. Ceux-ci soulignent également la nécessité d’évaluer la situation du secteur privé à bas coût au sein de l’éducation et de renforcer la capacité du Secrétaire de l’éducation afin de pouvoir analyser la situation globale du système éducatif du pays.

Plus d’informations:

Pour consulter le résumé (en espagnol) et les principales conclusions du rapport, cliquez ici. Un article a également été publié à l’occasion de la parution de ce rapport.