• Accueil
  • News
  • Les enseignant·e·s et l'UNESCO s'unissent pour définir le professionnalisme dans le secteur de l'enseignement et de l'apprentissage dans le monde entier

Les enseignant·e·s et l'UNESCO s'unissent pour définir le professionnalisme dans le secteur de l'enseignement et de l'apprentissage dans le monde entier

L’Internationale de l’Éducation (IE) et l’UNESCO lancent un cadre commun qui définira ce que signifie un enseignement de qualité, maintenant et à l’avenir. Le Cadre mondial en matière de normes professionnelles pour l’éducation a été lancé aujourd’hui en la présence des ministres de l’Education, des organisations membres de l’IE et des expert·e·s politiques au siège de l’UNESCO à Paris.

L'enseignement de qualité étant l'une des priorités de l'agenda mondial de l'éducation, les éducateur·rice·s et leurs syndicats ont pris l'initiative de créer un ensemble de normes définissant la nouvelle référence pour un enseignement de qualité, qui contribuera à la réalisation de l'Objectif de développement durable n°4. Le Cadre mondial en matière de normes professionnelles pour l’éducation (texte en anglais) a été élaboré en étroite coopération avec l’UNESCO.
 
Lors de la Conférence générale de l'UNESCO, la Présidente de l'IE, Susan Hopgood, a pris la parole pour présenter le nouvel outil et a souligné qu'il résultait d'un processus participatif qui répond au souhait et au droit des éducateur·rice·s d'être à la table lorsque les décisions de politique éducative sont prises. « Nous attachons une grande importance au statut de notre profession et à la qualité de l'éducation fournie à nos étudiants et étudiantes », a-t-elle déclaré, ajoutant que la reconnaissance de l'enseignement en tant que profession impliquait de prendre au sérieux les normes professionnelles et les conditions de travail.
 
Stefania Giannini, Sous-Directrice générale de l'UNESCO pour l'Éducation, a ajouté que « les normes professionnelles pour l’éducation conçues dans le but de définir ce que signifie un enseignement de qualité afin de dispenser une éducation de qualité constituent un puissant instrument entre les mains des éducateurs et éducatrices. Leur développement est l'une des étapes cruciales pour augmenter l'offre d'enseignants et enseignantes qualifiés et formés, nécessaires pour assurer une éducation de qualité à tous les enfants et à tous les adolescents d'ici 2030. »
 
 
Pourquoi le monde a besoin d'un cadre normatif pour les enseignant·e·s 
 
Le Cadre mondial en matière de normes professionnelles pour l’éducation complète les instruments normatifs des Nations Unies existants, en particulier la Recommandation Organisation internationale du Travail/UNESCO relative à la condition du personnel enseignant (1966) et la Recommandation de l'UNESCO relative à la condition du personnel enseignant de l'enseignement supérieur (1997), qui visent à protéger et à promouvoir la condition des enseignant·e·s. Il énonce dix normes couvrant trois domaines: connaissance et compréhension de l’éducation, pratique pédagogique et relations éducatives.
 
Hopgood a déclaré que le cadre mondial en matière de normes professionnelles contribuerait à élever le niveau de l'enseignement et de l'apprentissage dans de nombreux pays, écoles et salles de classe. Les compétences et capacités professionnelles définies dans le cadre contribueraient également à renforcer les programmes de formation et de développement des enseignant·e·s et à propulser les enseignant·e·s vers un niveau plus élevé de pratique professionnelle et d’excellence.
 
 
La qualité avant la surveillance
 
Le Cadre tel qu'il a été développé par l'IE et l'UNESCO est un outil destiné à garantir la qualité, et non « un outil de gestion permettant de contrôler ou de punir les enseignants et enseignantes . [C'est] un garde-feu contre la déprofessionnalisation et un catalyseur pour améliorer le professionnalisme et la pratique des enseignants et enseignantes », a souligné Hopgood.
 
Il a été développé avec la contribution des enseignant·e·s, en s’appuyant sur des connaissances professionnelles et une vaste expérience acquise dans une grande variété de contextes éducatifs.  
Le Cadre a été adopté par le Congrès mondial de l'IE en juillet. Les syndicats de l’éducation et les gouvernements sont encouragés à utiliser le Cadre dans leurs contextes nationaux.