• Accueil
  • News
  • Suède: des représentant·e·s de syndicats d’enseignants de divers pays tissent des liens à l’occasion d’une visite d’étude dans le pays

Suède: des représentant·e·s de syndicats d’enseignants de divers pays tissent des liens à l’occasion d’une visite d’étude dans le pays

L’organisation syndicale, la profession enseignante et la relation enseignant·e/étudiant·e ont donné lieu à des échanges fructueux au cours d’une visite d’étude à laquelle participaient des représentant·e·s de syndicats d’enseignants de Gambie, d’Indonésie, du Malawi, des Philippines et d’Afrique du Sud. La visite était organisée par le syndicat de l’enseignement suédois Lärarförbundet, en Suède, à l’occasion de la Journée mondiale des enseignant·e·s.

Du 2 au 7 octobre 2019, les neuf partenaires invités du secteur de la coopération internationale se sont rencontrés pour échanger des idées et des expériences avec les dirigeant·e·s du Lärarförbundet, au siège du syndicat à Stockholm. Les participant·e·s se sont également rendu·e·s auprès de diverses écoles, d’éducateur·rice·s, de sections locales du Lärarförbundet, de collectivités locales et d’associations d’enseignant·e·s et d’étudiant·e·s, dans différentes régions du pays.
 
« En invitant ainsi nos partenaires, nous aspirions notamment à favoriser un échange d’informations entre les organisations partenaires et nos propres collègues et dirigeants sur des questions d’intérêt commun, telles que le recrutement, les services offerts aux membres, le genre et les questions touchant les jeunes », a déclaré le Secrétaire international du Lärarförbundet, Robert Gustafson.
 
Campagne d’information
 
Les syndicalistes de l’éducation suédois·es ont également organisé des réunions d’information de l’opinion publique en Suède, exposant la situation de différents syndicats d’enseignants (au travers de séminaires et d’entretiens avec les médias).
 
« Nous avons assisté à un échange d’informations et d’expériences très riche entre nos hôtes et notre propre syndicat », a déclaré Gustafson. « Et nos hôtes ont été touchés par l’intérêt et l’empathie témoignés à l’égard de leurs situations complexes, notamment les attaques et les persécutions dirigées contre les syndicats et les syndicalistes aux Philippines. »
 
Interaction
 
Les collègues syndicalistes invité·e·s ont apprécié l’approche interactive des réunions organisées sur la base de groupes de discussions, où de nombreux·euses participant·e·s ont ainsi eu l’occasion de s’engager et de trouver des solutions plutôt que de s’en remettre à un porte-parole unique pour délivrer le message. Plusieurs représentant·e·s de syndicats d’enseignants étrangers ont fait savoir qu’ils mettraient en œuvre cette approche dans leurs propres structures.
 
Les syndicalistes ont reconnu ce qui suit:
La nécessité de conserver et d’organiser les données, même pour les syndicats de grande taille, en vue de mieux gérer l’adhésion. 
Le travail syndical ne saurait être réduit aux questions liées à l’emploi et aux avantages personnels: il s’agit également de responsabiliser les étudiant·e·s et les femmes et d’assurer la qualité de l’enseignement, par exemple.
L’étroite implication du syndicat dans les discussions tenues au niveau gouvernemental et dans les comités en Suède.
La nécessité d’identifier des moyens de faire participer les étudiant·e·s, par exemple à travers l’établissement ou l’(la) (ré)organisation d’une association étudiante/plateforme dédiée aux jeunes enseignant·e·s.
La difficulté d’établir des services bien structurés en faveur des membres.
La nécessité d’établir un réseau en vue d’assurer une coopération permanente. On constate qu’il demeure difficile de communiquer, d’aller au-devant des gens via des SMS, des forums de discussion, etc.
 
Les Philippines
 
S’attardant plus précisément sur le cas national des Philippines, les participant·e·s à la visite d’étude sont convenus de plaider pour la promulgation d’une loi nationale autorisant les étudiant·e·s à adhérer à des syndicats. Il·Elle·s ont également salué les progrès réalisés dans ce pays au cours de l’année passée, dans des circonstances pourtant difficiles.
 
Ateliers
 
La visite d’étude incluait également quatre ateliers thématiques – sur l’égalité entre hommes et femmes et la non-discrimination, sur le renouveau syndical, les services offerts aux membres ainsi que le recrutement et la rétention des membres –, de même qu’un séminaire sur le thème du travail décent.
 
L’enregistrement vidéo du séminaire peut être consulté ici.