• Accueil
  • News
  • Le Fonds de Solidarité COVID-19 de l’Internationale de l’Éducation maintenant opérationnel

Le Fonds de Solidarité COVID-19 de l’Internationale de l’Éducation maintenant opérationnel

Pour un renforcement des syndicats de l’éducation suite à la pandémie de COVID-19, l’Internationale de l’Éducation a lancé un Fonds de Solidarité COVID-19, déjà été alimenté par de nombreuses organisations membres solidaires, et reçoit de la part d’autres affiliés des demandes de financement d’activités.

L’Internationale de l’Éducation a mobilisé la communauté syndicale enseignante mondiale pour exprimer sa solidarité envers celles∙ceux qui ont été le plus durement touché·e·s par la pandémie. 
 
Internationale de l’Éducation : les enseignant∙e∙s et les personnels de soutien sont cruciaux pour bâtir des systèmes éducatifs publics inclusifs, gratuits et de qualité
 
« Je souhaite remercier de leur générosité les organisation membres qui ont contribué au Fonds de Solidarité, puisque nous sommes maintenant en mesure d'accepter les demandes de soutien technique et financier des organisations membres qui souhaitent jouer un rôle de premier plan afin que les systèmes publics d'enseignement sortent renforcés de cette crise », a souligné le secrétaire général de l’Internationale de l’Éducation, David Edwards.
 
Il a ajouté : « Aussi grave soit-elle partout dans le monde, cette crise nous donne l’occasion de rappeler l’importance des services publics et le rôle éminent joué par les enseignants et enseignantes et les personnels de soutien pour bâtir des systèmes éducatifs publics inclusifs, gratuits et de qualité ».
 
Aider les affiliés à répondre aux défis immédiats et à long terme posés par la pandémie 
 
Elle a créé le Fonds de Solidarité COVID-19 pour offrir un soutien technique et financier aux organisations membres touchées par l'épidémie de COVID-19. Ce fonds a pour but d'aider les organisations membres à répondre aux défis immédiats et à long terme posés par la pandémie et de soutenir leurs efforts, dans le cadre de leurs activités syndicales, pour garantir que les droits des personnels de l’éducation soient respectés et que les systèmes publics d’enseignement sortent renforcés de la crise.
 
En effet, si des difficultés auxquelles sont confrontés les syndicats de l’enseignement pré-existaient à la crise de la COVID-19, elles se font ressentir plus durement maintenant.
 
En temps de crise notamment, les gouvernements ont une tendance accrue à passer outre les mécanismes de dialogue social. 
 
Par ailleurs, les enseignant∙e∙s ayant été appelé∙e∙ à recourir à l’enseignement à distance, dans bien des cas soit cela n’a pas fonctionné, soit cela s’est traduit par un accroissement de leur charge de travail. De même, il est notable que lorsque l’enseignement et l’apprentissage à distance fonctionnent, cela augmente la fracture sociale et scolaire entre les étudiant∙e∙s, au bénéfice des meilleurs élèves et des élèves des milieux les plus favorisés. 
 
En outre, la privatisation de l’éducation est en augmentation suite à la crise de la COVID-19, des entreprises commerciales poussant fortement pour faire adopter leurs solutions d’enseignement à distance.
 
Lors de la réunion virtuelle du Réseau de la coopération au développement, tenue le 12 mai, des partenaires de la coopération au développement ont expliqué que leurs projets d’activités devaient provisoirement être suspendus mis à l’arrêt. Ils se sont alors dit prêts à adapter les projets prévus afin de  répondre au mieux aux besoins urgents de leurs partenaires.
 
Il ne s’agit néanmoins en aucune façon pour la fédération syndicale mondiale de l’enseignement de se substituer à des ONG humanitaires ou aux gouvernements à qui incombe la responsabilité d’assurer une éducation de qualité pour tou∙te∙s en accord avec l’Objectif de développement durable 4.
 
Les types d'activités soutenues pour renforcer des syndicats de l’éducation 
 
Le Fonds de Solidarité vise à aider les organisations de l’éducation à mieux représenter leurs adhérent·e·s, en soutenant l'élaboration de leurs politiques, leur plaidoyer et leurs efforts de renforcement organisationnel. 
 
Il peut soutenir, par exemple, la sensibilisation des membres - consultations et communication. 
 
Il vise également à aider les organisations affiliées à l’Internationale de l’Éducation à jouer pleinement leur rôle dans le dialogue sur les politiques éducatives, par exemple, en les aidant à mener des recherches, des enquêtes et/ou à élaborer des propositions de politiques éducatives pour renforcer les systèmes éducatifs lors de la réouverture des écoles. 
 
Le Fonds de Solidarité peut également soutenir les efforts de renforcement organisationnel, par exemple en aidant les syndicats de l’éducation à renforcer les capacités de leurs membres actuels et à organiser des campagnes de recrutement pour attirer de nouveaux membres. Il peut s’agir de soutenir les organisations membres pour qu’elles se dotent de bases de données de leurs affiliés.
 
L'assistance juridique aux membres qui ont été victimes de harcèlement sexiste, qui ont été exclu·e·s des écoles ou qui ont été licencié·e·s en raison de la crise de la COVID-19 devrait également en faire partie.
 
Les organisations membres de l’Internationale de l’Éducation ayant besoin d'un tel soutien sont cordialement invitées à déposer leurs demandes au plus tard pour le 30 septembre 2020. Toutes les demandes seront soumises à un processus d'examen et d'approbation complet, équitable et transparent.
 
L’Internationale de l’Éducation examinera les demandes en lien avec les partenaires de la coopération au développement et les bureaux régionaux. Elle encourage vivement les demandes conjointes de syndicats, pour accroitre l’unité syndicale, au bénéfice de tous les syndicats.