• Accueil
  • News
  • L'IE Afrique lance une étude sur la COVID-19 et l'éducation

L'IE Afrique lance une étude sur la COVID-19 et l'éducation

L'IE Afrique lance une étude sur la COVID-19 et l'éducation

Aujourd'hui, l'Internationale de l'Education Région Afrique (IERAF), lance le rapport d’une étude de recherche sur la COVID-19 et l'éducation. 
 
L'étude révèle que les syndicats d'enseignants et leurs membres ont pris plusieurs initiatives pour répondre à la crise. Quatre-vingt-douze pour cent (92%) des syndicats d'enseignants ont lancé des initiatives de sensibilisation et 38% ont développé des outils pour leurs membres, tandis que de nombreux autres se sont engagés dans un dialogue avec les gouvernements.
 
Contrairement, 62% ont indiqué qu'aucune mesure n'avait été prise par les gouvernements pour soutenir les enseignants pendant la pandémie de la COVID-19. Seuls 9% ont été impliqués dans une véritable discussion avec les gouvernements et seuls 17% des enseignants ont bénéficié d'un soutien psychosocial. Seulement 28% ont signalé que les enseignant.e.s avaient reçu des opportunités de formation et de développement professionnel.
 
Voilà un bref aperçu de certaines statistiques tirées de l'étude sur la réponse des syndicats de l'éducation à la COVID-19 et sur le système éducatif lancé par l’Internationale de l'Éducation Région Afrique lors de la Journée mondiale des enseignant.e.s. Le lancement a lieu en présence des organisations syndicales membres de l'IE, des représentants des gouvernements, des éducateurs, des militant.e.s et des partenaires de l'IE Afrique et du monde entier lors des 24 heures de célébration virtuelle de la Journée Mondiale des Enseignant.e.s.
 
Cette recherche a été menée afin de mieux comprendre l'impact de la pandémie sur les systèmes éducatifs, les élèves, les enseignant.e.s et le personnel d'appui à l'éducation en Afrique et de recueillir des données qualitatives supplémentaires sur les réponses des syndicats et des éducateurs face à la crise
 
Le sondage fait ressortir que les pays africains étaient à divers niveaux de réouverture des écoles. Au moment où certains syndicats jugent adéquates les mesures prises par le gouvernement en vue de la réouverture des établissements d’enseignement (y compris les directives sanitaires, sur les équipements de protection personnelle, d’eau et d’assainissement, et de dispositions pour la distanciation sociale), généralement, ces mesures sont davantage perçues comme inadéquates.
 
Le sondage a révélé que certains efforts ont été faits pour assurer la continuité de l'apprentissage pendant la crise. Cependant, La plupart des syndicats (83%) ont estimé que l'enseignement à distance dispensé lors de la fermeture des centres d’éducation était inefficace. 
 
Les infections à la Covid-19 parmi les enseignant-e-s et les élèves, la perception de l'impact de l'apprentissage en ligne, le soutien du gouvernement et les conditions d'emploi ont également été examinés.
 
De nombreuses recommandations ont été faites à l'Internationale de l'Éducation Region Afrique, à la Commission de l'Union Africaine et aux gouvernements africains dans le but de défendre, de renforcer les relations et de travailler en collaboration avec les syndicats de l'éducation pour atténuer les effets de la crise et se préparer pour le futur.
 
Le rapport de l'enquête de l'Internationale de l'Education Région Afrique sur la COVID-19 est disponible ici.