• Accueil
  • News
  • Mali: une nouvelle étude révèle que la qualité des enseignants constitue un défi majeur

Mali: une nouvelle étude révèle que la qualité des enseignants constitue un défi majeur

Selon une nouvelle étude commandée par l’IE et Oxfam Novib, plus de la moitié des enseignant(e)s des écoles primaires au Mali ne possèdent ni les qualifications de base pour enseigner ni les compétences pour dispenser un enseignement de qualité.

Intitulée « Réduire les barrières pour  les enseignants des écoles communautaires pour devenir des enseignants qualifiés », cette étude a été menée par une équipe de consultant(e)s locaux/ales dirigée par Moussa Adama. Les conclusions principales de l’étude révèlent que plus de la moitié des enseignant(e)s travaillant dans les 38.000 écoles primaires du pays sont sous-qualifié(e)s. Les femmes constituent à peine 25% du personnel enseignant, montrant ainsi d’importantes disparités en termes de représentation hommes/femmes dans la profession. Ce déséquilibre au sein du personnel est susceptible de faire obstacle à la participation des filles dans le secteur de l’éducation et de créer, par conséquent, un cercle vicieux risquant de perpétuer la situation défavorable et la marginalisation des femmes et des filles au Mali.

L’étude a utilisé le Profil de compétence établi par le projet Educateurs/trices de qualité pour tous, comme critère de référence permettant d’évaluer les besoins professionnels des enseignant(e)s communautaires. Le projet Educateurs/trices de qualité pour tous est une initiative conjointe de l’IE et d’Oxfam Novib. Il a pour objectif d’aider les gouvernements à respecter leur obligation d’offrir une éducation de qualité pour tous en améliorant la qualité des enseignant(e)s par le biais d’une formation initiale et d’un développement professionnel continu. Il se concentre principalement sur les enseignant(e)s non ou sous-qualifié(e)s à la fois dans l’éducation formelle et non formelle.

L’étude aboutit à la conclusion que la majorité des enseignant(e)s communautaires participant(e)s ne satisfont pas aux critères de qualité des enseignant(e)s définis par le Profil de compétence. La plupart d’entre eux/elles montrent des lacunes en termes de connaissance et de capacités dans le contenu de la matière enseignée, la gestion de la classe et l’utilisation de techniques et méthodes d’enseignement efficaces.

Afin d’améliorer la qualité des enseignant(e)s, l’affilié de l’IE au Mali, le Syndicat national de l’éducation et de la culture (SNEC), travaille en collaboration avec la société civile, les centres de formation des enseignant(e)s, le ministère de l’Education et d’autres acteurs impliqués dans le projet Educateurs/trices pour tous. Le syndicat et d’autres acteurs au Mali continueront à encourager la professionnalisation des enseignant(e)s communautaires, par le biais de la formation et du plaidoyer, et via une campagne dans les médias. Le gouvernement malien a commencé à transformé certaines écoles communautaires en écoles municipales, grâce à un plaidoyer intensif du SNEC et la Coalition pour l’Education pour Tous!

Le Secrétaire général de l’IE a indiqué: « Ce projet est un exemple pratique de la façon dont les syndicats d’enseignants et la société civile peuvent collaborer ensemble, avec les autorités publiques et des experts an vue d’améliorer la qualité de l’éducation et des enseignants ».

Pour lire l’étude dans son intégralité, veuillez cliquer ici.

Vous pouvez également en savoir plus concernant le projet Educateurs/trices de qualité pour tous sur:

-          Le site web de l’IE (en anglais)

-          Le site web d’Oxfam Novib (en anglais)

Partagez cette page