• Accueil
  • News
  • Forte participation syndicale aux débats à l’UNCSW

Forte participation syndicale aux débats à l’UNCSW

Les syndicalistes sont très largement impliqué(e)s dans les discussions de la 56e session de la Commission des Nations Unies sur la condition de la femme (UNCSW) qui se tient à New York, aux Etats-Unis, du 27 février au 9 mars 2012. En tant que membre de la délégation syndicale, l'IE a largement contribué aux panels officiels.

L'IE représentée dans les panels officiels de l'UNSCW

Teopista Birungi Mayanja, de l'UNATU, en Ouganda est membre du Bureau exécutif de l'IE et co-présidente de son Comité de la promotion des femmes. Elle a participé au panel 3 intitulé « Evaluation des progrès réalisés dans la mise en œuvre des conclusions de la 52e UNCSW sur le financement pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes. » Cet évènement portait principalement sur les expériences nationales quant à la mise en œuvre des conclusions adoptées lors de cette précédente session de l’UNCSW.

Le 1er mars, Judy Taguiwalo, de l'affilé de l'IE ACT, aux Philippines, figurait dans la liste des intervenants du panel 4, portant sur « Les progrès réalisés dans le financement pour l’égalité entre les sexes dans la perspective des organisations internationales et des partenaires de développement multilatéraux. »

Les deux représentantes de l'IE ont adressé des commentaires sur les présentations des officiels des gouvernements dans leurs panels respectifs. Les femmes syndicalistes ont demandé des protections et un travail décent pour les travailleuses et les travailleurs, ainsi que des services publics incluant l'éducation et la formation.

La délégation syndicale plaide auprès des gouvernements et leur demande instamment de garantir les droits collectifs, même pendant la mise en œuvre des politiques publiques, et d'assurer que les femmes dans les zones rurales bénéficient de la formation appropriée afin de pouvoir participer à la conception des politiques qui affectent les femmes, leurs familles et leurs communautés.

Toutes les avancées réalisées par le mouvement mondial des femmes doivent être protégées et les droits reconnus aujourd'hui doivent être garantis pour toutes les femmes, en particulier les femmes des milieux ruraux et les femmes indigènes.

Les opinions des syndicats exprimées dans le projet de document final

Les syndicalistes ont également fait valoir des propositions alternatives pour le texte du projet de document final et ont réussi là convaincre les pays d'Amérique latine en faveur de ce document. Toutes régions confondues, le groupe  de travail sur le projet de document final comporte pas loin de 15 personnes, ce qui constitue un record. Le taux de participation aux sessions matinales de briefing atteint les 80%. Le document, qui compte 18 pages d'amendements au projet de document final, avec entre autres des formulations suggérées par la délégation syndicale, fut également l'une des réalisations majeures d'un groupe de lobbying syndical au cours de la première semaine de la 56e UNCSW.

Au cours de la session d'information sur le thème prioritaire pour la 57e UNCSW de l'année prochaine: la violence à l'égard des femmes, Brigida Rivera, du CGEN au Nicaragua, membre du Bureau exécutif de l'IE et Vice-présidente du Comité régional de l'IE pour l'Amérique latine, a rencontré Michelle Bachelet, Directrice exécutive d’ONU Femmes, l'entité des Nations Unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes. Elles ont abordé ensemble l'importance de la qualité de l'éducation et du travail décent. Rivera a présenté à Bachelet les amendements proposés par les syndicats au document final de la 56e UNCSW.

En marge de l'UNCSW, une manifestation parallèle sur les « Budgets financiers spécifiques visés pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes » s'est tenue le premier mars. Elle était organisée par l'IE, les Syndicats mondiaux et le Lobby suédois des femmes.

Le 2 mars, un événement parallèle CSI/ IE/PSI/UITA a également rassemblé des femmes syndicalistes, des représentants des ONG, des mouvements de femmes et des représentant(e)s de gouvernements du monde entier pour un débat interactif sur « l'autonomisation des femmes en milieu rural à travers les droits au travail, l'éducation et les investissements publics ».

La délégation syndicale poursuivra le travail entrepris dans les semaines à venir.

Pour recevoir les mises à jour et donner votre opinion, consultez le blog du syndicat: http://unioncsw.world-psi.org!

Partagez cette page