• Accueil
  • News
  • L’assurance qualité au service de l’enseignement supérieur européen

L’assurance qualité au service de l’enseignement supérieur européen

Les syndicalistes du secteur de l’éducation provenant des quatre coins de l’Europe souhaitent promouvoir la mise en œuvre de normes européennes révisées en matière d’assurance qualité dans l’enseignement supérieur.

Le groupe de réflexion de l’Internationale de l’Education (IE) participant au projet EQUIP, « Renforcer la qualité par le biais de politiques et de pratiques innovantes », s’est réuni les 15 et 16 mars à Bruxelles, en Belgique. Le groupe s’est penché sur de nouveaux moyens de soutenir et de promouvoir une intégration cohérente, efficace et innovante des Références et lignes directrices pour l’assurance qualité dans l’Espace européen de l’enseignement supérieur à l’échelle locale.

L’IE représente la profession enseignante dans le cadre du projet EQUIP qui rassemble des syndicalistes du secteur de l’éducation expérimentés ainsi que des expert(e)s. Ces derniers ont abordé les moyens de relever les défis posés par la mise en œuvre des Références et lignes directrices pour l’assurance qualité (ESG) dans l’Espace européen de l’enseignement supérieur (EHEA).

Parmi les autres partenaires du projet figurent l’Association européenne des institutions d’enseignement supérieur (EURASHE), l’Association européenne pour la garantie de la qualité dans l’enseignement supérieur (ENQA), l’Association européenne des universités (EUA), l’Union des étudiants d’Europe (ESU), le Registre européen des agences de garantie de la qualité de l’enseignement supérieur (EQAR), l’Université d’Oslo (UiO) et le Conseil de coordination portugais des écoles polytechniques (CCISP).

L’assurance qualité

Si l’assurance qualité en général, et les Références et lignes directrices pour l’assurance qualité de 2015 en particulier revêtent une importance capitale pour renforcer l’attrait et la compétitivité de l’enseignement supérieur européen, les études ont montré que leur mise en œuvre incohérente a toujours constitué un problème majeur.

Le groupe de réflexion de l’IE sur le projet EQUIP estime que le secteur de l’enseignement supérieur doit bénéficier de ressources et d’un réinvestissement suffisants pour garantir une approche équilibrée. En outre, les universitaires et leurs syndicats doivent être pleinement impliqués dans la collaboration avec les parties prenantes et les décideurs politiques, notamment lorsque des changements sont initiés. En effet, l’implication de la profession enseignante varie considérablement parmi les pays qui ont instauré, ou qui sont en train de le faire, des processus de changement.

Etude d’impact

Le groupe de réflexion de l’IE sur le projet EQUIP va également apporter sa contribution à l’étude EQUIP visant à évaluer l’impact de la révision des Références et lignes directrices pour l’assurance qualité sur les parties prenantes concernées, mais également à identifier les changements de pratiques nécessaires pour se conformer aux nouvelles dispositions des ESG et les approches innovantes pour relever les défis posés par ces nouvelles dispositions. Cette étude, qui sera publiée fin 2017, comprendra des recommandations à l’intention de chaque groupe de parties prenantes, destinées à améliorer la qualité de l’enseignement supérieur par le biais des ESG.

Sur la base des conclusions de l’étude EQUIP, les participant(e)s discuteront des recommandations politiques qui seront formulées à l’intention des décideurs/euses politiques et présentées aux différents ministres de l’Enseignement supérieur lors de la Conférence ministérielle de l’Espace européen de l’enseignement supérieur (EHEA) qui se tiendra en 2018 à Paris, en France.

Partagez cette page