Ei-iE

« Etudiant·e·s et enseignant·e·s unissent leurs forces pour la planète »

Écrit par: Sebastian Berger Publié 21 avril 2021 Mis à jour 1 juillet 2021

Alors que la pandémie de COVID-19 s’est répandue aux quatre coins du monde et a fait des millions de victimes, elle a également engendré de profondes inégalités structurelles, tant au niveau international que local. En un clin d'œil, elle a révélé les défaillances de nos dirigeant·e·s et mis à nu, avec des conséquences tragiques, les injustices de nos sociétés.

La genèse d’un mouvement étudiant démocratique mondial

La réponse économique à la fois inégale et immorale de la communauté internationale a suscité une forte réaction de solidarité entre les jeunes du monde entier. Membres des organisations d’étudiants nationales ou régionales, nous nous sommes réuni·e·s pour exiger la justice et revendiquer une participation politique concrète. C'est ainsi qu'est né le Global Student Forum (Forum mondial des étudiants), une organisation qui chapeaute 183 syndicats étudiants issus de 118 pays.

Nous sommes issu·e·s de mouvements ayant une histoire remarquable ; nous avons été en première ligne des luttes pour la justice environnementale, les droits humains, l’égalité des genres, la paix et la démocratie. Notre patrimoine est une véritable source d’inspiration pour nous et un rappel constant que l’histoire progresse grâce à des idées radicales et à la participation politique – un catalyseur du changement social. Notre coopération est fondée sur des valeurs communes qui orientent notre façon de travailler et nos objectifs. En tant que mouvements étudiants, nous soutenons la lutte pour une participation concrète aux décisions qui façonnent nos vies, l’avenir des sociétés au sein desquelles nous vivons et la planète que nous habitons.

Nous vivons à une époque où la démocratie est devenue un principe radical. Notre génération assiste à l’échec des gouvernements devant les défis historiques que sont le changement climatique, les droits civils, la désinformation, les inégalités économiques, les migrations de masse et la santé publique. Nous pensons que des structures syndicales indépendantes et démocratiques sont essentielles au développement démocratique.

Une participation politique concrète des jeunes implique de mettre fin aux pratiques de représentation de pure forme et de tirage au sort, afin de garantir une représentation équitable et légitime des jeunes et des étudiant·e·s dans les discussions et décisions internationales. Les systèmes mondiaux injustes sont soutenus par des structures de gouvernance non représentatives d’entités politiques et économiques qui perpétuent les inégalités au lieu de les combattre.

Etudiant·e·s et enseignant·e·s uni·e·s dans la lutte pour la justice climatique

Dès le début de notre initiative lancée en 2019, nous étions à la recherche d’alliés : des organisations représentatives, démocratiques et indépendantes, axées sur des valeurs, pour lutter à nos côtés en faveur d’une vie digne et de lendemains meilleurs. Les syndicats d’étudiants et d’enseignants ont toujours été unies par une culture commune du syndicalisme et une détermination à remettre en question lestatu quo politique lorsque cela s’avère nécessaire.

En mars 2021, le Global Student Forum a conclu un accord de partenariat avec l’Internationale de l’Education (IE) qui nous permet d'intégrer la structure de l’IE, facilitant ainsi l’apprentissage mutuel dans un esprit d’échange ouvert, honnête et critique et d’engagement à respecter l’autonomie de l’autre. Cette coalition formelle internationale entre les mouvements d’enseignants et d’étudiants se déploie à une période charnière de l’histoire.

Les scientifiques s’accordent à dire que le changement climatique représente la plus grande menace à laquelle l’humanité n’ait jamais été confrontée. Les recherches scientifiques documentent la surconsommation des ressources naturelles, l’extinction massive des espèces, les dommages durables engendrés par la pollution ainsi que les injustices sociales persistantes. En tant qu’étudiant·e·s et enseignant·e·s, nous écoutons et soutenons la communauté scientifique.

Ensemble, nous devons agir de toute urgence pour défendre les générations futures ainsi que notre écosystème au sens large. Nous pensons que l’éducation au développement durable et à la citoyenneté active est essentielle pour donner aux élèves les moyens de façonner un avenir durable. Les écoles et les universités doivent intégrer la durabilité locale et mondiale dans l’enseignement, la recherche et toutes leurs activités afin de remplir leur devoir de créer des sociétés plus durables.

L’éducation au développement durable constitue une dimension centrale d’une éducation de qualité, et les élèves comme les enseignant·e·s doivent être doté·e·s des savoirs nécessaires pour faire leur part dans la lutte contre la crise climatique et dans la construction de sociétés démocratiques, inclusives et socialement durables.

Pour dispenser une éducation de qualité au changement climatique, il est nécessaire de réformer en profondeur les programmes scolaires. Il convient également de redéfinir les stratégies d’apprentissage et d’enseignement de nos institutions. L'éducation au changement climatique doit être intégrée dans les programmes scolaires et universitaires en tant que discipline transversale et fondamentale.

Les jeunes ne doivent pas seulement bénéficier d’une « alphabétisation » climatique pendant leur scolarité, ils doivent également recevoir le soutien nécessaire pour mener à bien des initiatives de durabilité tout au long de leur parcours éducatif. Pour ce faire, l’apprentissage centré sur l’élève ainsi qu’une plus grande participation démocratique des apprenant·e·s et du personnel au fonctionnement des établissements d'enseignement sont essentiels.

En tant que fédérations mondiales d’enseignants et d’étudiants, l’Internationale de l’Education et le Global Student Forum représentent la part du lion de la communauté éducative mondiale. Compte tenu du pouvoir de transformation de l’éducation, il nous appartient, ainsi qu’à nos membres, de renverser la tendance en matière de réchauffement climatique.

Ensemble, nous transformerons la manière dont nous enseignons et apprenons le développement durable et nous exhorterons nos gouvernements à prendre des mesures immédiates avant qu’il ne soit trop tard. Le temps presse et nous est compté.

--

Aujourd’hui, l'Internationale de l'Éducation lance une campagne internationale pour faire en sorte que l'éducation climatique devienne aussi fondamentale que l'enseignement de la lecture et de l'écriture. Prenez part à notre inauguration virtuelle : Enseignez pour la planète : Sommet mondial de l’Éducation qui se déroulera le 21 avril de 13h à 16h (HAEC).

Le Sommet mondial de l'Éducation fait partie d'une série d'événements marquant la Semaine de la Terre. En collaboration avec EARTHDAY.ORG, ces événements rassembleront les voix d'enseignant∙e∙s, d'étudiant∙e∙s, de militant∙e∙s et de défenseur∙euse∙s de la justice climatique du monde entier.

Le contenu et les avis exprimés dans ce blog sont ceux de son auteur et ne reflètent pas nécessairement la position officielle de l’Internationale de l’Education.