Bridge vs. Reality: a study of Bridge International Academies’ for-profit schooling in Kenya

Par Education International & Kenya National Union of Teachers (KNUT)

BIA est une grande entreprise en pleine expansion qui fournit une éducation privée à but lucratif au Kenya, en Ouganda, au Nigeria et en Inde. Forte du financement et du soutien de la multinationale de l’éducation Pearson, de la Banque mondiale, du département britannique en charge du Développement international (DFID) et de personnalités de haut rang telles que Mark Zuckerberg et la Fondation Gates, BIA affirme que ses services sont exceptionnels et représentent la solution miracle face aux inégalités en matière d’éducation ainsi qu’une alternative de qualité à une éducation publique insuffisante et inappropriée.

L’étude :

  1. Conclut que les allégations de BIA ne dépeignent pas toujours la réalité. Au contraire, ces déclarations pourraient être considérées comme l’un des éléments d’une stratégie commerciale visant à inciter les gouvernements, les partenaires actifs dans le domaine du développement et les institutions internationales à soutenir leurs activités ;
  2. Conclut que BIA fournit une éducation de piètre qualité, qui est dispensée aux plus démuni(e)s à un prix inabordable et pourrait donc être qualifiée d’immorale ;
  3. Révèle que l’enseignement proposé par BIA n’est pas accessible à tous les enfants en âge d’être scolarisés au Kenya. On peut dès lors considérer qu’il favorise la ségrégation dans le domaine de l’éducation ; et
  4. Dévoile une série de lacunes au niveau du ministère de l’Education (MOEST) et du département en charge de la qualité et des normes, responsable du contrôle et de la réglementation des programmes éducatifs au Kenya, et au niveau du gouvernement, qui ne fournit pas une éducation de qualité gratuite et accessible à toutes et tous.
     

Profils de pays