Ce que les éducateurs/trices doivent savoir à propos des accords de libre-échange internationaux

Par Susan L. Robertson, Joanna Tidy et Santiago Ayuso Arcas (2017)

Dans le cadre de l'étude Ce que les éducateurs/trices doivent savoir à propos des accords de libre-échange internationaux, l'IE aborde les conditions économiques, politiques et sociales au sens large, les programmes de développement, les différents acteurs et les instruments réglementaires qui ont favorisé la remise en cause des conditions et du principe même d'éducation comme service public et droit humain, en pérennisant une conception mercantile et lucrative de l'éducation dans les accords commerciaux. 

Comment et pourquoi en est-on arrivé là? Comment et pourquoi l'éducation, qui est avant tout un droit humain, a-t-elle été rebaptisée « secteur des services d'éducation »? Quel rôle le gouvernement joue-t-il dans la soumission de l'éducation aux intérêts du secteur privé et des entreprises à but lucratif? A-t-il contribué à son intégration dans les accords commerciaux? Enfin, quelles sont les conséquences de cette conception mercantile/commerciale sur l'éducation démocratique et la possibilité de bâtir un avenir durable?

Cette étude montre que les accords commerciaux internationaux sont importants pour les éducateurs/trices, car l'objectif global de ces négociations est de redéfinir l'éducation et de la considérer comme un secteur de services marchands ouvert aux investisseurs. De plus, les accords commerciaux introduisent de nouveaux cadres et mécanismes réglementaires afin non seulement que l'éducation continue rapidement sur la voie de la libéralisation du marché, mais aussi que les intérêts des investisseurs soient protégés en limitant les marges de manœuvre politiques des gouvernements.  Cette étude fournit et explicite en conclusion 10 raisons de dire NON à ces accords commerciaux dans le domaine de l'éducation. De plus, elle définit des mesures qui permettraient de nous affranchir d'une vision étroite centrée sur l'économisme et le profit, afin d'adopter une vision capable de garantir à tou(te)s les citoyen(ne)s le droit de se prononcer sur leur propre avenir et sur celui des générations futures.

Cette étude est disponible ici

L'enregistrement du webinaire auquel l'auteure de l'étude, Susan Robertson, a participé est disponible ici. Les points suivants y sont abordés:

1)     Présentation des raisons pour lesquelles il est important que les éducateurs/trices et les syndicats se tiennent informé(e)s des accords de libre-échange;

2)     Point sur l'avancement des principaux accords commerciaux;

3)     10 raisons de rejeter les accords de libre-échange;

4)     Séance de questions-réponses.

 

Partagez cette page

Profils de pays