• Accueil
  • News
  • Les enseignants et étudiants de Copenhague œuvrent à la création d'une école au bilan carbone neutre

Les enseignants et étudiants de Copenhague œuvrent à la création d'une école au bilan carbone neutre

Alors que les dirigeants de la planète se réunissent dans le cadre du COP 15 afin de négocier un accord mondial visant à éviter une catastrophe climatique; à Copenhague, des étudiants et enseignants prennent des mesures concrètes de façon à rendre le bilan carbone de leur école neutre d'ici à 2015 - soit 10 ans avant l'objectif de neutralité carbone de leur ville.

« Oui, nous allons y parvenir, cela ne fait pas de doute », prévoit Peter Daniel Andersen, principal adjoint de Vanløse Public School. « Nous nous sommes fixés l'échéance de janvier 2010 pour sensibiliser tous les enfants de l'école sur le défi climatique, et nous l'avons fait dans toutes les matières du curriculum et pas uniquement dans les sciences naturelles. » Les 507 élèves de Vanløse, de l'école maternelle à la dixième année, ont réalisé des illustrations, des poèmes et des vidéos et fabriqué des voitures solaires et des moulins en Lego. L'un de leurs enseignants a écrit une chanson sur le changement climatique que la chorale de l'école a interprétée à la télévision danoise pendant la semaine des négociations sur le climat. Certains élèves plus âgés participent au COP 15 et au Klima Forum à titre bénévole. Alors que les élèves participent activement à leur apprentissage et à la sensibilisation d'autres personnes, y compris de leurs parents et d'autres adultes de la communauté locale sur le développement durable, Peter Andersen et le reste du personnel de l'école interviennent à de nombreux niveaux afin de réduire l'empreinte carbone du bâtiment de l'école datant des années 20. Les portes extérieures isolées, les fenêtres modernes à double vitrage, l'éclairage faible consommation, la minuterie et les panneaux solaires ne sont qu'un début. Ils prévoient également d'améliorer l'écoulement et l'utilisation des eaux de pluies, d'aménager un toit végétalisé sur un bâtiment et même d'installer des éoliennes sur un autre. Toutefois, au-delà des changements physiques, Peter Andersen est très enthousiaste quant au développement intellectuel et éthique des élèves et de l'ensemble de la communauté scolaire. Le personnel, les membres du Danish teachers' union (DLF) sont très dévoués et innovants dans leur engagement au programme, a-t-il dit. « Nous créons tous un sentiment d'appartenance vis-à-vis de cette question. Aussi, les jeunes dont nous assurons ici l'instruction deviendront des citoyens du monde qui feront avancer les choses à l'avenir. »

Partagez cette page