• Accueil
  • News
  • Bob Harris quitte le TUAC après 17 ans de présidence

Bob Harris quitte le TUAC après 17 ans de présidence

Depuis 1994, soit peu après la création de l'IE, le Conseiller principal de l'IE, Bob Harris, a présidé la Commission syndicale consultative (CSC) auprès du groupe de travail sur l'éducation, la formation et les politiques de l'emploi de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Localisé au siège de l'OCDE à Paris, en France, ce groupe de travail se compose d'affiliés de l'IE issus des pays membres de l'OCDE et de centres syndicaux nationaux affiliés au CSC. Grâce à une participation accrue au fil des années, il est devenu le point de convergence pour les relations avec l'OCDE au regard du Programme international d'évaluation des acquis des élèves (PISA), de l'enquête internationale sur les enseignants, l'enseignement et l'apprentissage (TALIS), du rapport annuel Regards sur l'éducation, des rapports nationaux sur l'éducation, ainsi que des grandes études de l'OCDE, notamment « Le rôle crucial des enseignants », « La direction d'établissements scolaires », « Croissance et inégalités », et d'autres études précédentes telles que l'« Analyse des politiques d'éducation », « Quel avenir pour nos écoles ? » et « L'apprentissage tout au long de la vie : aspects économiques et financiers ».

Parmi les projets actuels de l'OCDE, on compte le Programme pour l’évaluation internationale des compétences des adultes (PEICA), ainsi qu'une étude de faisabilité pour l'évaluation internationale des performances des étudiants et des universités (AHELO). Si les affiliés de l'IE sont confiants au regard du PEICA, ils expriment néanmoins un certain scepticisme à l'égard de l'AHELO. Le travail de ce groupe est associé à deux Comités de l'OCDE composé de représentants des pays membres, du Comité des politiques d'éducation (EDPC) et du Comité de l’emploi, du travail et des affaires sociales (ELSA), ainsi qu'à leurs directions respectives.

Lors de son discours pour le départ de Bob Harris, auquel assistaient les membres du groupe de travail, le Président de l'EDPC, ainsi que les Directeurs du Comité des politiques d'éducation et de l'ELSA, le Secrétaire général de l'IE Fred van Leeuwen a souligné que le CSC constituait également un point de convergence pour le plaidoyer syndical lors du G8 et du G20. Mettant en lumière l'expérience et l'engagement de Bob, il a souligné l'importance du groupe de travail en tant que lien direct entre les affiliés de l'IE et l'OCDE, ainsi que pour ces principaux sommets.

John Evans, Secrétaire général du CSC, a noté l'excellente collaboration entre le CSC et l'IE, en soulignant que l'éducation et la formation constituaient toujours une priorité majeure du mouvement syndical tout entier.

Bob a rappelé que l'intérêt de l'OCDE envers l'éducation remonte à 1974, à la suite d'une critique qu'il avait rédigée de l'approche de l'OCDE envers les politiques en matière d'éducation, après s'être rendu pour la première fois dans cette institution avec une délégation australienne. Depuis, l'approche adoptée par l'OCDE a bien évolué, mais la clé d’une réforme efficace restera à jamais l'implication des syndicats d'enseignants, a-t-il ajouté.

Après consultation de l'IE, le Trade Union Council, la Confédération syndicale britannique, a décidé que John Bangs succéderait à Bob Harris lors de la prochaine réunion plénière du CSC, prévue le 23 mai prochain. Ancien Secrétaire adjoint du NUT au Royaume-Uni, John occupe actuellement les postes de professeur invité à l'Université de Cambridge, de chargé de recherche au London Institute of Education et de consultant auprès de l'IE.

Liens connexes (externe)

http://www.harrisconsult.net/

Partagez cette page