• Accueil
  • News
  • Turquie: l'IE vient en aide aux victimes du tremblement de terre dans l'est du pays

Turquie: l'IE vient en aide aux victimes du tremblement de terre dans l'est du pays

Suite aux différents séismes qui ont dévasté l'est de la Turquie en novembre dernier, l'IE et ses organisations membres apportent leur soutien pour aider la région à se relever de la catastrophe. Le séisme a causé la mort de 600 personnes, parmi lesquelles 75 enseignant(e)s. L'affilié national de l'IE, Egitim Sen, est à la tête des efforts pour venir en aide aux victimes sur place, soutenu par les dons apportés par l'IE et ses affiliés, à savoir le GEW, d'Allemagne, et l'AOb des Pays-Bas.

Les membres d'Egitim Sen à travers le pays ont récolté de l'aide et du matériel afin de combler les besoins dans la région touchée par le séisme. Par ailleurs, un groupe de militant(e)s syndicaux/ales membres du KESK, affilié d'Egitim Sen, s'est rendu en mission à Van, une ville du sud-est de la Turquie fortement touchée, afin de faciliter la vie des habitant(e)s sur place.

Conditions précaires

Les syndicalistes ont signalé que, même si les élèves ont pu reprendre le chemin de l'école le 2 janvier dernier, les conditions d'enseignement et d'apprentissage restent encore précaires. Seuls 20 pour cent des élèves assistent aux cours, souvent dispensés dans des tentes ou des conteneurs. Egitim Sen a remplacé le matériel pédagogique manquant des élèves, tels que des équipements, des cartables, des livres et des manuels scolaires.

L'un des problèmes principaux engendrés par le séisme a été la question du logement. Pour y remédier, Egitim Sen a fourni 40 tentes pour accueillir les victimes ainsi qu'un bâtiment préfabriqué destiné à abriter un bureau pour le syndicat. Le KESK a installé un campement (appelé la ville des tentes) pour accueillir les militant(e)s syndicaux/ales et leurs familles, et a assuré la distribution de trois repas par jour aux personnes nécessiteuses durant le mois qui a suivi la catastrophe.

Des couvertures, des denrées de base, des installations sanitaires, de la nourriture pour bébés et des équipements électriques pour alimenter le chauffage dans le campement du KESK ont également été fournis. Le syndicat a aussi envoyé un bâtiment préfabriqué dans la province d'Ercis, autre région touchée, pour servir de bureau de coordination de l'aide.

Assistance psychologique

En outre, le syndicat a envoyé à Van des enseignant(e)s affilié(e)s, spécialisé(e)s dans l'assistance psychologique, afin de soutenir leurs collègues, les élèves et les parents sur place et les aider à surmonter les problèmes psychologiques dus à leur expérience du séisme.

« La contribution de l'IE a facilité notre rude travail à Van, une région qui, malheureusement, se voit déjà suffisamment négligée par l'Etat en temps normal », a déclaré Açalya Temel, représentante d'Egitim Sen. « Nous sommes très reconnaissants à l'IE pour la solidarité dont elle fait preuve. Elle nous rend plus fort(e)s en cette période difficile. »

Partagez cette page