Ei-iE

Le Bureau exécutif de l'IE adopte des stratégies pour relever les défis à venir

Publié 5 novembre 2010 Mis à jour 5 novembre 2010

Les membres du Bureau exécutif de l'IE se sont rencontrés à Bruxelles du 26 au 28 octobre. Cette réunion visait à s'accorder sur les décisions de politiques stratégiques qui guideront le travail du syndicat international au cours des prochains mois.

Nouveaux membres du Bureau exécutif

Parmi les décisions prises, le Bureau a notamment décidé d'accueillir deux nouveaux membres : Randi Weingarten, Présidente de l'AFT (Etats-Unis), et Patrick Roach, Secrétaire général adjoint de la NASUWT (Royaume-Uni). Randi et Patrick occupent les postes laissés vacants par le départ à la retraite d’Ed McElroy, ancien Président de l'AFT, et de Jerry Bartlett, ancien Secrétaire général adjoint de la NASUWT.

Rapport d'activités de l'IE

Le Secrétaire général de l'IE, Fred van Leeuwen, a transmis au Bureau exécutif le rapport d'activités de l'IE depuis la dernière réunion. Il a salué le nombre croissant d'affiliés organisant des événements pour célébrer la Journée mondiale des enseignants ainsi que la Semaine mondiale d'action. Il a également fait remarquer que cette augmentation des activités coïncidait avec l'impact de la crise économique sur le secteur de l'éducation où les restrictions budgétaires, les mesures de réforme ainsi que les tentatives de déprofessionnalisation des travailleurs produisent leurs effets. Fred a décrit l'ampleur de la réponse de l'IE aux défis que doivent affronter les affiliés de l'IE, dont l'intensification du plaidoyer auprès du G8 et du G20, aux côtés des institutions financières, des agences des Nations Unies et de l'OCDE, afin de leur faire prendre conscience des risques encourus, si la qualité de l'éducation venait à se détériorer.

Van Leeuwen a également décrit l'impact que la violation des droits humains exerçait sur les syndicats d'enseignants et leurs membres. Il a présenté la réponse de l'IE, qui a déposé des plaintes officielles aux côtés des agences intergouvernementales et a organisé des missions dans les pays touchés pour venir en aide aux affiliés. Le Bureau a écouté la présentation des programmes d'aide humanitaire menés par l'IE en Haïti et au Pakistan, des programmes d'éducation syndicale mis en place par l'organisation en Asie centrale et au Moyen-Orient, ainsi que de l'impact de ces initiatives. Fred a également salué le programme EPT/SIDA de l'IE, clôturé en 2010, ayant permis de former avec succès 300.000 enseignants en matière de prévention du VIH/SIDA dans plus de 49 pays.

Le Bureau a également reçu les rapports des conférences des affiliés des pays de l'OCDE ainsi que de la Conférence sur l'enseignement supérieur et la recherche, avant d'approuver les recommandations du groupe de travail sur l'éducation de la petite enfance et de celui sur l'enseignement et la formation professionnels.

Congrès mondial, en juillet 2011

La Présidente de l'IE, Susan Hopgood, a rappelé aux membres du Bureau le thème autour duquel sera organisé le Congrès mondial : Une éducation de qualité pour bâtir l’avenir. Elle a ensuite mené le débat sur les résultats d'une consultation avec les affiliés de l'IE au sujet d'une déclaration détaillée relative à la politique de l'IE en matière d'éducation. Le Bureau a accepté de diffuser le projet révisé afin de consulter une nouvelle fois les organisations membres avant de présenter ce projet lors du Congrès mondial.

Le Bureau a accepté de présenter les résolutions politiques lors du Congrès mondial sur divers thèmes, notamment l'avenir de la profession enseignante, la crise économique, le réchauffement climatique, le financement de l'éducation publique, la migration, le personnel de soutien, le syndicalisme, la diversité, l'équité et la solidarité.

Le Bureau a également accepté que les résolutions soient rédigées en vue d'aborder les développements dans chaque région et les amendements proposés aux Statuts et Règlements de l'IE afin de renforcer les structures de l'IE.

CSI et Conseil des Global Unions

Lors de sa réunion, le Bureau exécutif a accueilli la nouvelle Secrétaire générale de la CSI, Sharan Burrow, ancienne Vice-présidente de l'IE, qui apporté tout son soutien au travail de l'IE en vue de parvenir à une éducation de qualité. Elle a critiqué les attaques des médias envers les syndicats d'enseignants aux Etats-Unis et a appelé à s'unir contre les restrictions incessantes des dépenses publiques, qui amoindrissent les services publics. Sharan a invité l'IE à participer, avec la CSI, à une campagne contre de telles politiques. Cette campagne sera lancée au début de l'année 2011.

Le Bureau a reçu le rapport de la conférence du Conseil des Global Unions sur la qualité des services publics. Il a souligné la Charte et le Plan d'action sans précédents présentés par les Fédérations syndicales internationales.

Migration des enseignants

Le Bureau s'est attaqué aux défis liés à la migration des enseignants dans toutes les régions, et a mis en place un groupe de travail composé d'affiliés afin de lancer l'élaboration d'une stratégie de l'IE visant à mettre un terme à l'exploitation des enseignants migrants. Le Bureau exécutif a chargé le Bureau restreint d'examiner les conséquences du développement d'un réseau mondial des enseignants migrants via le site Internet de l'IE.

Soutien aux membres de la Chypre du Nord

Le Bureau a exprimé sa solidarité envers le Cyprus Turkish Teachers’ Trade Union et le Cyprus Turkish Secondary Education Teachers' Union, dont certains membres encourent actuellement une peine de deux ans de prison pour avoir protesté contre les restrictions budgétaires en matière d'éducation.

Informations complémentaires

Pour de plus amples informations relatives aux problèmes abordés par le Bureau exécutif, n'hésitez pas à télécharger les documents ci-dessous.