Ei-iE

Russie: Formation intensive au profit des jeunes professionnel(le)s

Publié 19 mai 2015 Mis à jour 20 mai 2015

Dans le cadre d’une semaine de formation, de partage d’expériences et d’échange, plus de 150 jeunes enseignant(e)s issu(e)s de toute la Russie étaient réuni(e)s afin de débattre des stratégies de travail syndical de terrain au sein des quelque 60.000 établissements scolaires du pays.

Le syndicat russe Education and Sciences Employees' Union of Russia(ESEUR) organise depuis quatre ans cette réunion en réseau, judicieusement nommée Université pédagogique russe. Elle permet à de jeunes militant(e)s de rencontrer des dirigeant(e)s syndicaux/ales, de hauts responsables ainsi que des membres du personnel syndical afin d’identifier des pistes permettant de développer les activités syndicales sur leur lieu de travail et d’inciter des éducateurs/trices à rejoindre le syndicat.

Par ailleurs, et pour la première fois cette année, les chargé(e)s de communication des différentes sections régionales de l’ESEUR ont pris part à la réunion afin d’engager leurs jeunes collègues dans des échanges portant sur une communication plus efficace avec les enseignant(e)s en classe et sur un recours accru aux média sociaux dans le cadre de leur travail quotidien.

En dernier point, mais non des moindres, un programme culturel varié a contribué à promouvoir l’esprit d’équipe et mettre à l’avant-plan les énergies créatives des participant(e)s – par exemple à la lumière du 70e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre Mondiale, un programme d’excursion dans les musées moscovites commémorant cette période (complété par des mets savoureux préparés dans une cuisine de campagne); ou une soirée de chansons et de poèmes chantées et récités par les participant(e)s, rappelant les enseignements tirés de la plus grande guerre du XXe  siècle.

Galina Merkulova, Présidente de l’ESEUR et Vice-Présidente du Comité syndical européen de l’éducation (CSEE), a félicité les participant(e)s et souligné l’importance des jeunes enseignant(e)s au sein des syndicats de l’enseignement. « Ces jeunes collègues sont l’avenir de notre mouvement. Ils apportent leur enthousiasme et leur vision d’une profession enseignante de grande qualité et sont disposés à tout mettre en œuvre pour concrétiser cette vision », a-t-elle déclaré.

L’Université pédagogique russe de l’ESEUR s’est tenue à Galitsino, non loin de Moscou, du 20 au 25 avril.