• Accueil
  • News
  • Les enseignants africains réclament davantage d’efforts pour atteindre l’Education pour Tous

Les enseignants africains réclament davantage d’efforts pour atteindre l’Education pour Tous

« Notre passion, c’est réaliser l’idéal d’une éducation de qualité pour tous les enfants, parce qu’investir dans l’éducation est le meilleur investissement qu’une nation puisse faire pour son propre avenir », a déclaré le Secrétaire général de l’IE, Fred van Leeuwen, en attirant l’attention sur la réduction des efforts en faveur de l’Education pour Tous. Il s’adressait au Comité de la région Afrique de l’IE (EIARC), qui tenait son assemblée annuelle à Brazzaville du 28 au 30 avril.

Outre le bilan dressé par Fred van Leeuwen sur l’évolution des recommandations des enseignants au plan international, les participants ont écouté des rapports en provenance de différentes régions d’Afrique. Souvent, ces rapports ont épinglé la difficulté de communication et la rotation des dirigeants syndicaux comme deux entraves parmi d’autres aux actions sur le terrain. Un autre point de discussion a été la nécessité de faire subir une cure de jouvence aux programmes éducatifs syndicaux. Bien que des progrès considérables aient été engrangés grâce aux programmes de perfectionnement professionnel, comme le programme EPT-SIDA de l’IE, de l’avis du Comité, ces efforts devraient être poursuivis et intensifiés à l’avenir. Afin de promouvoir l’unité syndicale et d’éviter de faire entendre une cacophonie de voix dans les pays de la région, les membres du Comité ont appelé à un examen plus approfondi des nouvelles demandes afin d’éviter des divisions supplémentaires des membres de l’IE. L’assemblée a convenu d’organiser la prochaine Conférence de la région Afrique au Congo Brazzaville du 22 au 26 novembre 2010 et de la placer sous le thème « L’unité au service d’un investissement durable dans une éducation publique de qualité en Afrique ». Dans le cadre des préparatifs de la conférence, des réunions ont eu lieu avec des responsables gouvernementaux qui se sont engagés à coopérer avec l’IE et ses membres du Congo Brazzaville (FETRASSEIC) pour garantir le succès de la conférence.

Partagez cette page