• Accueil
  • News
  • Japon: l'IE exprime toute sa solidarité envers les victimes du désastre

Japon: l'IE exprime toute sa solidarité envers les victimes du désastre

L'Internationale de l'Education a envoyé un message de soutien à tous ses affiliés japonais, suite au terrible tremblement de terre qui a frappé le pays le 11 mars dernier, déclenchant un énorme tsunami qui a causé des dégâts considérables et fait de nombreuses victimes.

Si le Japon a été le plus durement touché, le tsunami a également frappé en partie les Philippines, l'Indonésie, Taïwan, la côte Pacifique de la Russie et Hawaï. Selon les estimations, plus de 4.000 personnes auraient perdu la vie, 1.400 personnes seraient portées disparues et l'on dénombrerait 5.000 blessés.

Au moins deux enseignants et 15 étudiants sont décédés dans la partie Nord-Est du pays. De plus, 1.677 enseignants et étudiants sont toujours portés disparus dans la préfecture d'Iwate.

L'IE se montre solidaire envers tous ses amis et collègues des affiliés de la région touchés par cette catastrophe et appelés à rejoindre les efforts de reconstruction.

L'IE reste en contact avec ses affiliés touchés par le tsunami et attend des nouvelles de la situation, pour savoir notamment de quelle façon ses affiliés pourront le mieux venir en aide aux membres et aux communautés concernés par ce véritable drame.

Le Secrétaire général, Fred van Leeuwen, a écrit à Yuzuru Nakamura, membre du Bureau exécutif de l'IE et Président du Japan Teachers' Union (JTU), afin de lui exprimer toute la sympathie des enseignants du monde entier.

Dans sa <a href="http://download.ei-ie.org/Docs/WebDepot/Japan_condolence_letter_14.03.2011.pdf" target="_blank">lettre</a>, M. van Leeuwen a écrit: « L'ampleur des dégâts matériels dans les préfectures de Miyagi, Iwate et Fukushima doit être considérable et affecter, comme toujours, des communautés entières. Attristés par les pertes et la dévastation, nous nous sentons également grandis par la détermination du peuple japonais à faire face à une telle crise et à aller de l'avant, tous ensemble. »

« Nous attendons que le JTU nous fasse savoir comment orienter du mieux que nous pouvons notre solidarité, afin de venir en aide aux personnes des zones sinistrées dans la reconstruction de leurs vies, de leurs écoles et de leurs communautés », a ajouté le Secrétaire général de l'IE.

De réelles inquiétudes subsistent encore quant à la possibilité de retombées radioactives. En effet, les réacteurs nucléaires de la centrale de Fukushima Daaichi ont été sérieusement endommagés à la suite du violent tremblement de terre d'une magnitude de 9.

En réponse au message de M. van Leeuwen, Sohei Eto, Directeur international du JTU, a exprimé toute sa gratitude envers « le soutien de l'IE » et confirmé que « d'autres explosions s'étaient produites dans la centrale nucléaire de Fukushima et qu'un contrôle radiologique dans les districts de Tokyo, Chiba et Saitama avait révélé de la radioactivité dans ces zones ».

L'IE continuera de suivre la situation et apportera son aide aux enseignants japonais au cours des prochaines semaines et des prochains mois, qui s'annoncent difficiles.

 

Partagez cette page