• Accueil
  • News
  • Niger: les syndicalistes enseignant·e·s font front commun face aux changements climatiques

Niger: les syndicalistes enseignant·e·s font front commun face aux changements climatiques

Les syndicats de l’éducation du Niger, regroupés au sein de l'Internationale de l'Éducation Section du Niger, ont mené diverses activités dans le cadre de la Semaine d'action mondiale pour le climat, en particulier une Journée de réflexion sur le climat et un soutien à la marche pour le climat organisée par plusieurs organisations de jeunes.

Journée de réflexion sur le climat

L’Internationale de l'Education Section du Niger (IESNI) a organisé le 27 septembre une journée de réflexion entrant dans le cadre de la Semaine d'action mondiale pour le climat (20-27 septembre).

L’IESNI comprend: le Syndicat National des Agents de la Formation et de l'Education du Niger, le Syndicat National des Enseignants de Base, le Syndicat National des Enseignants du Niger, le Syndicat National des Travailleurs de l’Education du Niger, et le Syndicat National des Travailleurs de l’Enseignement de Base.

Ouvrant la journée de réflexion, le Coordonnateur national de l’IESNI, Issoufou Arzika Nanaijé, a déclaré l’urgence climatique dans l’éducation, conformément à l’appel lancé par la Présidente de l’IE Susan Hopgood lors de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Il a ensuite entretenu les participant·e·s de:

  • l’historique et les objectifs de l’Internationale de l’Education (IE);
  • la création du Réseau africain des syndicats de l’éducation pour l’environnement et le développement durable;
  • les deux résolutions portant sur les questions climatiques adoptées lors du Congrès de l’IE de Bangkok, Thaïlande, tenu en juillet 2019;
  • le rôle que doivent jouer l’école, les enseignant·e·s et les syndicats concernant les questions climatiques; et
  • la création d’un site web à cet effet.

Le représentant du Conseil national de l’environnement pour un développement durable (CNEDD) Mahamadou Laouali a ensuite évoqué, d’une part, un certain nombre des slogans liés à la thématique, tels que « Actions climatiques, actions pour la paix » ou « Pollueurs, payeurs », et, d’autre part, la conception d’un guide pédagogique pour l’enseignement des aspects liés aux changements climatiques et d’un module de formation des formateur·rice·s sur les changements climatiques, en collaboration avec le Ministère de l’Éducation nationale.

Il a continué en présentant le manuel conçu en 2016 par le CNEDD en collaboration avec l’Institut des Nations Unies pour la Formation et la Recherche et le Programme des Nations Unies pour le Développement. Il a ensuite exhorté l’IESNI à mener un plaidoyer auprès du gouvernement afin de vulgariser tous ces manuels.

Le Guide de l’IE « L'éducation - un outil puissant pour lutter contre les changements climatiques » a aussi été présenté en vue de sa mise à disposition de tou·te·s les enseignant·e·s dans les établissements scolaires du Niger. L’IESNI envisage par ailleurs d’entretenir la communauté éducative sur la nécessaire liberté pour les enseignant·e·s, toutes disciplines confondues, d’enseigner les changements climatiques aux apprenant·e·s.

Soutien à la marche pour le climat organisée par des organisations de jeunes

Le 28 septembre, l’IESNI a soutenu et accompagné les organisations des jeunes dans la marche qu’elles avaient organisée à l’occasion de la Semaine d'action mondiale pour le climat.

Le cortège s’est immobilisé au bord du fleuve Niger, un rassemblement symbolique qui a servi de message. Le fleuve Niger est en effet menacé non seulement d’envahissement par la jacinthe qui entrave la navigation et les activités quotidiennes de pêche, riziculture, etc., mais encore par l’ensablement qui met en danger la survie des êtres vivants aquatiques. La crue de ce fleuve est devenue une menace périodique avec de nombreux·euses sinistré·e·s chaque année: familles déplacées, rizières détruites par l’inondation qui s’étale à plusieurs mètres dans les concessions riveraines.

Pendant le rassemblement, la parole a été donnée à l’IESNI. Celle-ci en a profité pour sensibiliser la jeunesse autour de la question des changements climatiques, les menaces qu’ils font peser, et le rôle durable que les jeunes sont amenés à jouer dans l’avenir de la planète.

Au terme de cette marche, il a été convenu de continuer à joindre les forces des organisations membres de l’IE au Niger pour mener ce combat contre les changements climatiques, créant ainsi une nouvelle synergie d’action.