• Accueil
  • News
  • Hong Kong : solidarité syndicale internationale

Hong Kong : solidarité syndicale internationale

L’Internationale de l’Éducation se joint aux autres fédérations syndicales internationales et à la Confédération syndicale internationale pour saluer la libération de la principale dirigeante syndicale de Hong Kong et pour condamner le harcèlement continu des syndicalistes, y compris dans le secteur de l’éducation, par les forces publiques.

Libérée le 8 janvier, un jour après son emprisonnement, après une rapide mobilisation internationale, la présidente de la Hong Kong Confederation of Trade Unions (HKCTU), Carol Ng, a déclaré : « En tant que militante syndicale depuis de nombreuses années, je sais pourquoi je me suis engagée dans mon rôle syndical et dans la lutte syndicale. Je continuerai à faire ce que je dois faire en tant que dirigeante syndicale et en tant que Hongkongaise. » 
 
Ng et 52 autres militant∙e∙s ont été arrêté∙e∙s par la police locale pour avoir prétendument enfreint la loi sur la sécurité nationale et tenté de « renverser » le gouvernement en organisant des élections primaires pour les candidats prodémocratie dans le cadre des élections reportées de 2020.
 
Violation grave des droits humains fondamentaux 
 
« Ces arrestations représentent une violation majeure des droits humains fondamentaux, en particulier de la liberté d’expression et de la liberté d’association, et un déni clair des valeurs démocratiques », a déclaré le secrétaire général de l’Internationale de l’Éducation, David Edwards. « Nous demandons instamment aux autorités publiques de Hong Kong d’agir immédiatement pour libérer tous les militants encore détenus et aux gouvernements de Hong Kong et de Chine de révoquer cette terrible loi. »
 
Dans le secteur de l’éducation plus spécifiquement, l’Internationale de l’Éducation condamne la décertification de deux enseignant·e·s et la volonté des autorités de museler l’esprit critique en imposant des restrictions aux programmes d’études de sciences humaines dans l’enseignement secondaire supérieur.
 
Harcèlement permanent des travailleur·euse·s syndiqué·e·s
 
En juillet 2020, l’Internationale de l’Éducation a signé la déclaration commune de solidarité du Conseil des Global Unions demandant justice pour Lee Cheuk Yan — le secrétaire général de la HKCTU arrêté — et a appelé les autorités publiques de Hong Kong à protéger les droits fondamentaux de leurs citoyen∙ne∙s.
 
La communauté syndicale mondiale continuera à suivre de près la situation des droits humains et des droits syndicaux dans ce pays.