Ei-iE

La Campagne mondiale pour l'éducation préconise un meilleur financement de l'éducation

Publié 26 janvier 2010 Mis à jour 26 janvier 2010

Le Conseil d'administration de la Campagne mondiale pour l'éducation (CME) s'est réuni au siège de l'Internationale de l'Education à Bruxelles les 26 et 27 janvier.

La CME, créée en 1999, regroupe trois éléments : les enseignants et leurs syndicats, les enfants et les organisations de défense des droits des enfants et les organisations de défense des droits de l'Homme. Sa mission est de renforcer le mouvement mondial pour une éducation de qualité inclusive, équitable et correctement financée.

« L'IE est membre fondateur de la CME. 2010 est un moment particulièrement crucial pour nous réunir et prendre des mesures », indique la Secrétaire générale adjointe de l'IE Monique Fouilhoux. « Il y a exactement dix ans que les engagements de Dakar en matière d'éducation et les Objectifs du Millénaire pour le développement ont été adoptés, et il ne nous reste que cinq ans pour les réaliser. »

« Le récent Rapport mondial de suivi sur l'Education pour Tous 2010 montre que nous avons pris du retard dans la réalisation de nos objectifs. Il est ainsi d'autant plus important de faire entendre notre voix à travers des actions lors des prochains sommets internationaux », explique-t-elle.

L'une des principales campagnes de la CME en 2010, intitulée 1BUT, est liée à la Coupe du monde de football de la FIFA qui sera organisée en Afrique du Sud en juin et juillet.

« Notre objectif est de toucher plus d'un milliard de personnes à travers les médias et à travers une importante campagne de SMS au cours de cet évènement », explique Kailash Satyarthi, Président de la CME. « Nous comptons également sur le soutien sur Internet d'au moins 30 millions de personnes à la cause de l'éducation ».

Les coalitions nationales de la CME s'efforceront, après la finale de la Coupe du monde, de maintenir l'intérêt du public et la volonté politique de renforcer l'éducation, et en particulier d'améliorer les taux de scolarisation et de rétention des élèves et le recrutement d'enseignants qualifiés de qualité.

La deuxième grande campagne de la CME est la Semaine mondiale d'action qui aura lieu du 19 au 25 avril 2010. Le thème de cette année est le financement de l'éducation.

« Les crises économique et sociale actuelles empêcheront certains pays de réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement à l'horizon 2015, et menacent d'anéantir les progrès réalisés par d'autres », indique Monique Fouilhoux. En dépit de l'appel lancé aux gouvernements en faveur d'un investissement soutenu et accru dans l'éducation, la crise économique est également au cœur de la campagne de l'UE intitulée Levez la main pour l'éducation!

« Il est plus que jamais important que les organisations membres de la CME unissent leurs forces. Nous devons mettre à profit cette dynamique pour garantir un financement convenable de façon à ce que la réalisation d'une éducation de qualité pour tous devienne réalité, et pas uniquement une promesse sans effet », ajoute Monique Fouilhoux.

Kailash Satyarthi fait remarquer que « la demande d'une éducation de qualité de la part des communautés les plus pauvres et les plus marginalisées des pays en voie de développement s'est accrue de manière considérable. Même si l'environnement politique et les ressources ne sont pas favorables, personne ne peut freiner la demande sans précédent d'éducation ».

L'IE appelle ses organisations membres et les coalitions nationales à travailler ensemble dans le cadre de la campagne 1BUT et au cours de la Semaine mondiale d'action, et à plaidoyer en faveur de l'éducation lors des réunions intergouvernementales.