Ei-iE

Les enseignants cosignent une lettre ouverte adressée au chef des Nations Unies sur les Objectifs du Millénaire pour le développement

Publié 27 mai 2010 Mis à jour 27 mai 2010

Au nom de tous les enseignants à travers le monde, l'Internationale de l'Education s'est jointe à plus de cent organisations internationales et nationales de la société civile dans une lettre ouverte adressée au Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon sur son évaluation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

La lettre est une réponse au rapport rédigé par le chef des Nations Unies intitulé « Tenir les engagements pris » présentant des informations sur l'état d'avancement de la réalisation des OMD. Le rapport présente une analyse exhaustive non seulement des succès, des meilleures pratiques et des enseignements mais également des obstacles et des défis.

La lettre inclut un certain nombre de recommandations en faveur d'un « MDG Breakthrough Plan » (Plan pour l'avancée des OMD), considéré comme un résultat clé de la Réunion plénière de haut niveau de septembre qui doit réunir 100 responsables pour évaluer l'avancement de la réalisation des OMD, identifier les lacunes et s'engager à un programme d'action concret afin de réaliser les OMD.

Divisée en neuf sections thématiques, la lettre ouverte présente des recommandations clés, telles que la participation effective de la société civile et un calendrier contraignant vers la réalisation des objectifs d'aide publique au développement, dont l'objectif de 0,7% auquel de nombreux pays de l'OCDE se sont engagés.

La réponse appelle également à la réalisation d'un audit mondial afin de mesurer à quel point les communautés marginalisées et exclues ont bénéficié des réalisations du processus des OMD. Ce plan doit inclure l'élément clé d'inclusion et d'égalité dans la mesure où la discrimination et l'exclusion constituent d'importants obstacles pour tous les OMD.

La réponse de la société civile exige également que les plans nationaux adéquatement financés et visant à garantir la santé universelle, l'éducation tout au long de la vie, l'eau et l'assainissement entre autres figurent au centre du Plan.

Les crises mondiales actuelles font payer au secteur de l'éducation et à la prochaine génération d'enfants et de jeunes le prix de décisions économiques imprudentes. L'IE soutient l'engagement de chaque personnel de l'éducation à la promotion de l'éducation en tant que droit humain. L'éducation ne devrait pas être compromise en faveur de rapides solutions financières à court terme, ni se réduire à de vaines promesses.

A cette fin, l'IE participera aux « Audiences interactives des ONG, de la société civile et du secteur privé », du 1er au 15 juin à New York.

Un Sommet des Nations Unies appelé OMD+10 aura lieu à New York du 20 au 22 septembre afin d'évaluer les progrès réalisés jusqu'à présent.

Pour en savoir plus sur le Sommet OMD+10 et la lettre ouverte, veuillez cliquer sur les liens ci-dessous.