Ei-iE

Le G-20 abandonne l’échéance fixée pour Doha

Publié 20 juillet 2010 Mis à jour 20 juillet 2010

La déclaration faite par les dirigeants des 20 économies les plus puissantes du monde, réunis à Toronto, Canada, en juin, a réitéré les engagements du Groupe à s’opposer au protectionnisme et à soutenir l’ouverture des marchés, mais il est à noter qu’elle a omis une promesse antérieure : celle de clore le cycle de négociations commerciales de Doha, mené par l’Organisation mondiale du commerce, avant la fin de cette année.

La déclaration du G-20 n’a fait référence à aucune date pour la conclusion de ce cycle et s’est bornée à réclamer un «accord équilibré et ambitieux dans les meilleurs délais».

Aux dires des analystes, cette omission indique que le cycle de Doha ne se terminera pas prochainement et que les négociations sont toujours dans l’impasse.

Bill Reinsch, le président du National Foreign Trade Council, a déclaré au WTO Reporter que l’absence de délai est «une reconnaissance du fait que chacun sait que le cycle est au point mort».

Lors du sommet du G-20, le Président américain Barack Obama aurait indiqué à ses homologues que les offres actuellement présentées ne sont pas suffisamment ambitieuses, en particulier dans le secteur des services.