Ei-iE

Pakistan: Les enseignants viennent en aide aux victimes des inondations

Publié 30 août 2010 Mis à jour 30 août 2010

Grâce au soutien de l'IE, trois organisations d'enseignants pakistanaises aideront milliers d'enseignants et fourniront de l'eau potable, des vêtements et des tentes à plus de 30 000 victimes.

On estime à presque 100 000 le nombre d'enseignants ayant besoin d'aide humanitaire. Le Pakistan Teachers Organization's Council(PTOC), la All Pakistan Government School Teachers Associations(APGSTA) et la Central Organization of Teachers(COT) déploieront leurs vastes réseaux nationaux pour apporter leur aide, notamment dans les provinces du Pendjab, du Sind, de Khyber Pakhtunkhwa et dans l'Azad Cachemire, qui constituent les régions les plus touchées par les inondations les plus meurtrières de ces 80 dernières années.

Le programme d'aide humanitaire, pour lequel l'IE a ouvert son fonds de solidarité, sera coordonné par le All Pakistan Trade Union Congress (APTUC), l'un des affiliés du CSI. Le programme d'assistance prévoira également des soins de santé et des conseils post-traumatiques pour plus d'un millier de victimes.

Le 27 août dernier, le Secrétaire général de l'IE, Fred van Leeuwen, ainsi que le Coordinateur régional principal, Aloysius Mathews, se sont rendus à Karachi pour aider à coordonner la réponse des éducateurs à la crise. Fred van Leeuwen a déclaré aux responsables des syndicats d'enseignants : « Ce programme représente bien plus qu'un simple geste de solidarité envers nos collègues enseignants au Pakistan. Les enseignants auront un rôle essentiel à jouer pour sortir le pays de la crise. Ils devront mettre en place des écoles dans les camps de réfugiés et assurer l'enseignement dans les zones touchées. Ainsi, il est fondamental que nous aidions les enseignants à se remettre d'aplomb et ce, le plus vite possible. »

Fred van Leeuwen et Aloysius Mathews se sont rendus dans trois camps de réfugiés dans lesquels ils ont rencontré plusieurs enseignants déplacés, dont certains avaient déjà pris l'initiative d'organiser des classes dans les camps. « Si possible, il faudrait encourager les enseignants à suivre ces exemples extraordinaires », a ajouté Fred van Leeuwen. Le Secrétaire général de l'IE a également invité les organisations d'enseignants pakistanaises à exhorter les autorités publiques à mettre en place des programmes de réhabilitation de l'enseignement et ce, le plus vite possible.

Le Secrétaire général du COT, Shujat Ali, a ajouté : « Nous sommes déterminés à toucher le plus d'enseignants possible, et nous tenons à exprimer toute notre reconnaissance envers nos collègues du monde entier, qui nous ont aidés à les soulager quelque peu. L'enjeu est considérable car des écoles tout entières se sont écroulées. Leur reconstruction redonnera espoir à des millions d'enfants pakistanais, mais exigera un effort important de notre part à tous. Nous sommes prêts à relever ce défi ! »

Selon le Bureau des Nations Unies de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), 2 863 écoles ont été emportées par les eaux ou ont subi de graves dégâts et ce, rien que dans 11 districts de la province du Pendjab. On estime à 5 000 le nombre total d'écoles détruites. La majorité des aides nationales et internationales se concentrent sur l'approvisionnement en médicaments, en nourriture, en eau potable et en abris aux 20 millions de personnes déplacées, dont 6 millions ont besoin d'une aide d'urgence.

Le Secrétaire général de l'IE a appelé à renforcer le soutien de la communauté internationale envers les Pakistanais touchés par ces terribles inondations. Vous souhaitez faire un don ? Le fonds de solidarité de l'IE est là pour ça ! Veuillez mentionner clairement « Inondations au Pakistan » dans la communication, et envoyer votre virement à :

Internationale de l'Education « Fonds de Solidarité »

Banque ING

Rue du Trône, 14-16

1000 Bruxelles

Numéro de compte : 310-1006170-75

IBAN : BE05 3101 0061 7075

CODE BIC OU SWIFT : BBRUBEBB