Ei-iE

Ouganda: l'éducation à l'énergie et au climat à l'ordre du jour du gouvernement

Publié 2 septembre 2011 Mis à jour 14 septembre 2011

Les autorités nationales ougandaises ont lancé une campagne de sensibilisation sur les domaines de l'énergie et du réchauffement climatique dans les écoles, afin de sensibiliser la nouvelle génération à l'environnement et à l'énergie.

Destinée aux élèves du primaire, du secondaire et de l'enseignement professionnel, cette campagne a pour objectif de sensibiliser aux énergies durables et au réchauffement climatique, ainsi que de permettre aux jeunes élèves de mieux comprendre les concepts de l'énergie et du réchauffement climatique. Elle encourage également le recours aux technologies et aux pratiques efficaces en faveur de l'énergie durable et de l'environnement.

L'Ouganda compte parmi les pays présentant le plus faible taux d'accès à des services énergétiques modernes. 90% des demandes en énergie sont satisfaites par la biomasse, 6% par l'énergie fossile et seulement 1% par l'électricité issue de centrales électriques.

L'IE salue cette initiative visant à mettre en avant une éducation « verte », et appelle les autorités ougandaises à mettre des ressources adéquates à disposition des enseignant(e)s du pays en vue d'assurer un enseignement public de qualité et ce, y compris pour les questions environnementales.

Dans une résolution intitulée Mobilisation des syndicats de l'éducation à propos des changements climatiques, adoptée par les participant(e)s au 6e Congrès mondial de l'IE, qui s'est tenu du 20 au 26 juillet 2011 au Cap, en Afrique du Sud, l'IE note « que les membres des syndicats de l'éducation affiliés à l'IE ont un rôle important à jouer pour instruire les étudiant(e)s à propos des causes et des effets des changements climatiques, et des changements structurels nécessaires en vue de créer des systèmes de production et de distribution à faibles émissions de gaz à effet de serre, et pour mettre en œuvre des mesures de réduction des émissions de carbone dans les institutions éducatives, notamment dans le secteur de l'enseignement supérieur et de la recherche, consommateur intensif d'énergie ». L'IE réaffirme également son « soutien aux campagnes et aux initiatives mondiales du mouvement syndical international et des organisations intergouvernementales pour promouvoir une transition vers des industries fondées sur l'utilisation d'énergie renouvelable produite au plan local et qui créent des emplois durables sur le plan environnemental et social, avec des conditions de travail équitables et justes ».

Pour consulter la résolution dans son intégralité, veuillez cliquer ici.

Vous trouverez de plus amples informations sur le sixième Congrès mondial de l'IE en cliquant ici.