Ei-iE

L’IE appelle à une éducation universelle de qualité pour un développement durable

Publié 20 juin 2013 Mis à jour 1 juillet 2013

A l’occasion de son intervention durant la 4e Session du Groupe de travail à composition non limitée sur les objectifs de développement durable, tenue à New York, Etats-Unis, du 17 au 19 juin dernier, la coordinatrice de l’IE Antonia Wulff a défendu les principes d’équité et de qualité dans l’éducation comme conditions préalables à l’établissement d’un cadre de développement durable efficace.

Mettant en exergue l’éducation en tant que droit humain fondamental et bien public, elle a appelé à adopter une approche de l’éducation basée sur les droits et à renouveler l’engagement en faveur de l’enseignement gratuit.

« Le fardeau financier pesant sur les ménages constitue un obstacle majeur à la participation équitable à l’éducation de qualité. Ceci est en partie imputable aux frais de scolarité, mais également aux coûts indirects de l’enseignement que représentent par exemple les manuels et autres matériels scolaires, les uniformes et les transports», a-t-elle déclaré.

Elle a du reste souligné l’importance d’appréhender la notion de qualité au sens large du terme, en tenant compte des intrants, des processus ainsi que des résultats. L’éducation de qualité permet de poser les bases du développement durable, et elle nous apprend à utiliser et appliquer le savoir dans une perspective de transformation des sociétés.

Le fait de limiter les résultats de l’enseignement à un seul ou à deux indicateurs aisément mesurables peut entraîner une réduction des programmes et donner aux enseignant(e)s l’impression qu’ils/elles sont tenu(e)s d’enseigner en mettant l’accent sur les évaluations plutôt que de contribuer à des résultats globaux de qualité.

Enfin, Antonia Wulff a appelé à renouveler l’engagement en faveur du financement de l’éducation dans le nouveau cadre de développement et elle a rappelé à l’assemblée le rôle de l’Etat en tant que garant d’une éducation publique de qualité.

La 4e Session du Groupe de travail à composition non limitée sur les objectifs de développement durable était consacrée à l’emploi et au travail décent pour tous, à la protection sociale, à l’éducation, à la jeunesse et à la culture.

La réunion a porté sur le rôle de l’éducation dans un cadre de développement durable et une vaste majorité d’états membres présents a témoigné son soutien envers un objectif indépendant en matière d’éducation. Bon nombre ont également élevé les questions d’équité et de qualité au rang de priorités dans le secteur éducatif.

La Conférence des Nations Unies sur le Développement Durable (Rio+20), tenue en juin 2012, s’est engagée à élaborer une série d’objectifs en matière de développement durable (ODD), et le Groupe de travail à composition non limitée (GTCNL) de l’Assemblée générale des Nations Unies est chargé de préparer une proposition d’ODD. Le GTCNL devrait présenter son rapport à l’Assemblée générale des Nations Unies au mois de septembre 2014.

Pour plus d’informations, merci de cliquer ici