Ei-iE

Les services publics: une ressource précieuse à protéger

Publié 23 juin 2015 Mis à jour 26 juin 2015

Pendant que la Journée de la fonction publique est célébrée dans le monde, l’importance de l’éducation publique est mise en avant, tandis qu’au même moment les Nations Unies sont occupées à finaliser le programme de développement post-2015.

Moins de trois mois avant le lancement des nouveaux Objectifs de développement durable par les Nations Unies, la Journée de la fonction publique reconnaît le caractère essentiel des services publics pour faire face aux plus grands défis, et notamment atteindre une Education pour Tous.

Toutefois, la Journée de la fonction publique de cette année tombe à un moment où les gouvernements du monde entier envisagent régulièrement la libéralisation des services publics au niveau national. Mais l’argument selon lequel la commercialisation coûte moins chère et est plus efficace est fortement contesté dans le monde.

L’Internationale de l’Education (IE) et sa région européenne, le Comité syndical européen de l’éducation (CSEE), ont clairement déclaré que la liquidation des services publics sacrifie non seulement la qualité, mais enrichit aussi des entreprises privées aux dépens des citoyen(ne)s.

L’IE et le CSEE souhaitent l’introduction de politiques fiscales justes qui assurent un financement correct des services publics au bénéfice de la société. En tant que voix des enseignant(e)s du monde entier, l’IE demande aux gouvernements de retirer les services publics d’accords commerciaux mondiaux secrets, comme le TiSA et le TTIP, qui mettent en danger le droit à une éducation publique gratuite.