Ei-iE

Bahamas: le Commonwealth se tourne vers l'IE pour réaliser l'éducation de qualité

Publié 25 juin 2015 Mis à jour 26 juin 2015

Cette semaine, alors que les ministres de l'Education du Commonwealth étaient réunis aux Bahamas pour discuter des défis qui viennent entraver la réalisation d'une éducation de qualité dans les pays en développement, tous les regards étaient tournés vers l'Internationale de l'Education.

Organisée du 22 au 26 juin autour du thème « Une éducation de qualité pour un développement équitable: performances, moyens et productivité », la 19e Conférence des ministres de l'Education du Commonwealth (CCEM) a attiré aux Bahamas plus de 800 ministres de l'Education, hauts représentants de l'éducation et enseignant(e)s de tout le Commonwealth.

Cette année, en invitant la Présidente Susan Hopgood à prononcer un discours, la Conférence a pour la première fois placé l'Internationale de l'Education (IE) sur le devant de la scène. A travers le succès continu de la campagne Uni(e)s pour l'éducation, l'IE a porté la voix des enseignant(e)s du monde entier aux plus hauts niveaux de décision politique.

« Notre vision de l'éducation de qualité doit non seulement être audacieuse, vaste et ambitieuse, mais aussi ne pas se limiter aux résultats obtenus lors de tests », a fait remarquer Susan Hopgood dans son allocution.

La Présidente de l’IE a ensuite plus précisément abordé l'Education pour Tous et les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) afin de mettre en lumière les leçons fondamentales à retenir, à l'heure où le monde se tourne vers l'avenir.

« Bien que des progrès notables aient été accomplis au regard de la réalisation de l'EPT et des OMD relatifs à l'éducation, le Rapport mondial de suivi 2015 sur l'Education pour Tous (RMS) démontre clairement qu'aucun de ces objectifs ne sera atteint. Près de 120 millions d'enfants et d'adolescent(e)s n'ont toujours pas la chance d'aller à l'école, et 80 % des pays affichant le taux le plus élevé d'enfants non scolarisés sont membres du Commonwealth », a-t-elle ajouté.

Cette rencontre des pays du Commonwealth s'est tenue quelques semaines seulement après la clôture du Forum mondial sur l'éducation (FME), qui a réuni à Incheon (Corée) tous les acteurs du secteur de l'éducation, afin de débattre des principaux défis qui se mettent en travers de l'éducation de qualité. En septembre prochain, les Nations Unies finaliseront les nouveaux Objectifs de développement durable, qui incluent désormais l'éducation grâce aux efforts soutenus déployés par l'IE et ses partenaires mondiaux.

L'Internationale de l'Education a été accueillie par son affilié, le Bahamas Union of Teachers.