Ei-iE

Le Comité Régional Africain de l'IE se réunit pour adresser les défis auxquels est confrontée la région

Publié 2021-02-24 Mis à jour 2021-03-04

Le Comité Régional Africain de l'IE se réunit pour adresser les défis auxquels est confrontée la région

Le Comité Régional Africain de l'Internationale de l'Education (CRAIE) organise une réunion virtuelle du 23 au 25 février 2021 pour faire le point sur les progrès réalisés et définir une feuille de route pour la région.

Les organisations membres de l'IE dans la région ont été confrontées à de nombreux défis en raison de la pandémie de la COVID-19 qui a conduit à des restrictions sur les activités syndicales en raison de la fermeture des écoles, des licenciements de travailleurs, des maladies et des décès. 

La Présidente de l'IE, Susan Hopgood, a fait noter dans son discours d'ouverture que l'Afrique a été sérieusement touchée, non seulement en raison des longues fermetures d'écoles dues à la COVID-19, mais aussi en raison de la recrudescence des attaques terroristes et de l'impact du changement climatique, qui a entraîné des inondations et de longues périodes de sécheresse.  Elle a toutefois souligné que cette réunion du CRAIE arrive à un moment difficile mais opportun. 

"Il est temps pour nous de faire plus de pression sur les gouvernements africains et sur tous les gouvernements pour qu'ils s'attaquent aux problèmes persistants qui affectent le secteur de l'éducation. 

Les éducateurs ont besoin d'un développement professionnel continu, de salaires et de conditions de travail décents, de confiance et de soutien. Nous pouvons travailler ensemble pour renforcer la résilience des membres que nous servons et exiger des systèmes éducatifs plus réactifs et plus solides".  

Le Président du Comité Régional Africain de l'IE, Christian Addai-Poku, a déclaré qu'en dépit de ces défis, la nouvelle décennie offre l'opportunité d'accélérer la réalisation des objectifs d’éducation du Continent et de l'ODD4 afin que les enfants d'Afrique bénéficient d'une éducation de qualité inclusive et équitable et d'opportunités d'apprentissage tout au long de la vie pour tous d'ici l'an 2030. 

Il a réaffirmé la nécessité de réduire l'impact de la pandémie de la COVID-19 sur le secteur de l'éducation dans la région et a exhorté les gouvernements à consulter les enseignants et le personnel de soutien à l'éducation par l'intermédiaire de leurs organisations représentatives afin de s'assurer que les enseignants et les élèves sont bien dotés d’équipements de protection individuelle (EPI), de cache-nez, d'eau, du savon et du désinfectant pour les mains afin d'assurer leur sécurité. 

Le Secrétaire général de l'IE, David Edwards, a également dénoncé l'impact négatif de la Covid-19 sur le travail de l'IE alors que l’organisation s'efforce à guider les travailleurs du secteur de l'éducation afin de s'assurer que les gouvernements restent engagés à fournir une éducation de qualité. 

" Au cours de I' année passée, nous avons enregistré des pertes en vies humaines, des pertes d'emplois massives et des déplacements inévitables de personnel dans le secteur. Le ralentissement de l'économie nous laisse prévoir une augmentation des conflits au sein de la population civile en raison de la réduction des salaires ou des retards de paiement".   

Il a toutefois déclaré que l'IE avait un plan stratégique qui trace une feuille de route a meme garantir les droits de chaque enfant à une éducation de qualité, en s'assurant que les gouvernements investissent dans l'éducation à tous les niveaux, y compris dans les infrastructures, et qu'ils accordent une attention particulière  à la haute qualification et motivation du personnel enseignant.  

"Grâce à ces quatre orientations stratégiques, nous pouvons inciter les gouvernements  a demeurer redevables et encourager nos membres  à continuer à promouvoir et à pratiquer des normes de professionnalisme et d'éthique élevées. 

Grâce au renouveau et à la croissance des syndicats, nous espérons construire des organisations plus fortes, capables de résister aux temps imprévisibles auxquels nous assistons aujourd'hui".

Christian Addai-Poku a conclu en disant que les décisions prises lors de la réunion permettront de mieux répondre aux besoins des éducateurs et des élèves du fait au moment où  la région se prépare pour la prochaine Conférence Régionale Africaine de l'IE en 2022.