Ei-iE

La COP21 est-elle en train de passer à côté de sa chance de renforcer les capacités éducatives sur le changement climatique?

Publié 9 décembre 2015 Mis à jour 11 décembre 2015

Si un accord est finalement conclu lors de la COP21 afin de limiter l'augmentation de la température planétaire à 2 °C, le thème de l’éducation nécessaire au renforcement des capacités pour faire de cet objectif une réalité pourrait bien briller par son absence.

Lors des discussions qui se sont déroulées sur le projet d’accord de la 21e Conférence des Parties (COP21), les questions les plus cruciales, telles que le financement de la lutte contre le changement climatique ou la reconnaissance des responsabilités différenciées entre les pays, se sont constamment retrouvées sous les feux des projecteurs. En revanche, le thème du renforcement des capacités des nations dans le but de répondre au changement climatique n’a pratiquement jamais été abordé.

Selon le consultant de l’Internationale de l'Education (IE) Richard Langlois, également présent à Paris, il s’avérera particulièrement difficile pour les pays de développer leurs propres capacités en dehors d’un accord sur le climat.

« L’éducation et la formation représentent l’une des clés pour renforcer ces capacités et pour intensifier les activités de sensibilisation nécessaires auprès des acteurs sociaux et du grand public », a déclaré Richard Langlois. D’après l’IE, il s’agit de l’un des principaux objectifs de la section de l’Article 8 du projet d’accord sur le changement climatique.

Afin d’aider les sociétés à s’affranchir des technologies émettrices de carbone, l’IE considère qu'il est fondamental d’apporter un soutien durable aux systèmes éducatifs. Cependant, aucun consensus n’a été dégagé quant aux types d’activités devant être renforcées.

Alors que les débats de la COP 21 touchent à leur fin, les trois autres composants actuellement en cours de négociation pour cette section demeurent en suspens: l’augmentation de l’aide des pays riches aux pays pauvres, les mesures de transparence, ainsi que le type d’accords institutionnels requis pour mettre en œuvre le processus tout entier.