Ei-iE

cident de bateau en Russie: une tragédie due à la négligence et à l’irresponsabilité à de multiples niveaux

Publié 22 juin 2016 Mis à jour 27 juin 2016

Suite à un accident de bateau qui a coûté la vie à 14 enfants défavorisés lors d’une sortie pendant un camp de vacances, les enquêteurs imputent la responsabilité aux coupes budgétaires imposées par le gouvernement, qui ont mené à cet événement tragique.

Même si l’accident qui a secoué toute la Russie s’est produit en raison de mauvaises conditions météorologiques, il fut très vite évident qu’il aurait pu être évité. Le gouvernement est critiqué pour avoir ignoré les préoccupations concernant les méthodes utilisées par le camp pour réaliser des économies.

Cinq personnes, dont trois instructeurs du camp, le propriétaire et un adjoint, sont retenues par la police pour négligence criminelle et irresponsabilité. Les 14 enfants décédés étaient âgés de 12 à 15 ans et faisaient partie d’un groupe de 47 enfants, en excursion sur le lac dans des conditions impropres à la navigation. Du personnel sans formation encadrait cette sortie venteuse et agitée sur le lac Syamozero, dans la région de Carélie, au nord de la Russie.

Certains des enfants tombés dans les eaux glacées sont parvenus à rejoindre la rive à la nage, mais ce ne fut pas le cas pour 14 d’entre eux.

Même si le camp avait acquis une mauvaise réputation auprès de nombreux parents, la ville de Moscou lui a accordé un contrat dans le cadre d’une initiative visant à envoyer des enfants de milieux défavorisés et des orphelin(e)s en vacances d’été. Selon les rapports, les enfants étaient autorisés à fumer et à boire de l’alcool. Les plaintes formulées auprès du gouvernement sont restées sans réponse.

« C’est ce qui se passe lorsque des entreprises privées sont autorisées à poursuivre leurs objectifs lucratifs sans se conformer aux règles et peuvent agir sans être soumises à un contrôle correct », a déclaré Fred van Leeuwen, Secrétaire général de l'Internationale de l’Education. « Nous adressons nos pensées et nos condoléances aux familles et aux proches de ces enfants ayant perdu la vie suite à cet acte de négligence ».

Le gouvernement a ordonné la fermeture du camp.