Ei-iE

La communauté enseignante européenne réunie pour promouvoir l’éducation de qualité

Publié 2 décembre 2016 Mis à jour 16 décembre 2016

Près de 320 participant(e)s issu(e)s de 131 syndicats de l’éducation répartis dans 48 pays, représentant plus de 11 millions d’enseignant(e)s et employé(e)s de l’éducation en Europe, se réunissent à Belgrade, en Serbie, pour orienter le débat sur les politiques éducatives européennes au cours des quatre prochaines années.

Le Comité syndical européen de l’éducation (CSEE) – la région européenne de l’Internationale de l’Education (IE) – a identifié un certain nombre de domaines politiques auquel le mouvement syndical européen de l’éducation devra s’atteler, en cette période de défis majeurs et de changements radicaux sur le plan sociétal et économique.

Comme l'a souligné Martin Rømer, Directeur européen du CSEE: « L’unité au sein de la communauté des enseignants et du personnel de l’éducation est une condition préalable indispensable si l’on souhaite faire face aux problèmes inévitablement engendrés par la crise économique, tels que la réduction des financements, l’érosion du dialogue social et le renforcement des fondamentalismes et des mouvances radicales d’extrême droite. La Conférence du CSEE confirmera le principe selon lequel nous – l’IE et le CSEE – demeurons au premier plan pour garantir la solidarité entre les employés de l’éducation et faire en sorte que l’éducation soit perçue comme un élément central pour assurer l’avenir de l’Europe, renforcer la justice sociale et la tolérance, respecter davantage les droits humains et créer des démocraties plus fortes, capables de résister aux lobbys, aux intérêts économiques et aux pressions mercantiles. »

Dans son allocution(en anglais) lors de la session plénière d'ouverture, la Présidente de l'IE Susan Hopgood a examiné la situation politique actuelle en Europe au travers d'un prisme mondial.

« En tant que syndicats de l'éducation, je pense que nous devons posséder à la fois la force et la responsabilité, et ceci est crucial afin de naviguer au coeur de la tempête et défendre et promouvoir les valeurs qui nous unissent », a insisté Hopgood. « Etre enseignante ou enseignant est une affaire d'objectif moral, d'engagement à faire une différence positive dans les vies de jeunes gens. Et cet engagement joue à plein chaque jour à travers le monde, malgré nos politiques changeantes. »

Hopgood s'est aussi exprimée sur l'engagement pris par l'IE de contrer l’extrémisme et s’attacher à l’éducation des réfugié(e)s, des sujets majeurs largement débattus lors de la conférence de l'organisation sur le même thème tenue en novembre à Stockholm, en Suède. Vous pouvez lire l'intégralité de l'intervention de la présidente ici(en anglais).

La Conférence régionale, qui se tiendra du 6 au 8 décembre prochain, prévoit également l’élection des instances de gouvernance régionales.