Ei-iE

Les éducateur·trice·s du monde entier se mobilisent pour développer leurs syndicats, valoriser leurs professions et défendre la démocratie

Publié 2 juillet 2024 Mis à jour 9 juillet 2024

Sous le thème « Développer nos syndicats, valoriser nos professions, défendre la démocratie », les éducateur·trice·s du monde entier sont prêt·e·s à se réunir pour le 10e Congrès mondial de l’Internationale de l’Éducation (IE) qui se tiendra à Buenos Aires, en Argentine, du 29 juillet au 2 août 2024.

Le congrès de cette année réunira quelque 1.200 délégué·e·s, observateur·trice·s et invité·e·s, représentant 32 millions de travailleur·euse·s de l'éducation dans le monde, afin de délibérer, de discuter et d'aborder les questions éducatives du moment, de la pénurie mondiale d'enseignant·e·s à l'intelligence artificielle, en passant par le statut de la profession, le financement de l'éducation et les droits syndicaux.

L'ordre du jour : croissance, professionnalisme et démocratie

La présidente de l'IE, Susan Hopgood, a expliqué l'importance du Congrès : « Le Congrès mondial de l'Internationale de l'Éducation est notre organe décisionnel le plus élevé et notre événement le plus important. Des milliers d'enseignantes et enseignants et de personnels de soutien à l'éducation se réunissent pour élaborer des stratégies et prendre des décisions qui guident le travail de l'Internationale de l'Éducation. Notre campagne « La force du public : ensemble on fait école ! » et la lutte contre la pénurie mondiale d'enseignantes et enseignants seront au cœur de notre travail. »

Le secrétaire général de l'IE, David Edwards, a également souligné l'importance de la solidarité avec les collègues du pays hôte, qui doivent faire face à un président répressif et antisyndical : « Ce Congrès représente une occasion unique pour les enseignantes et enseignants du monde entier non seulement de parler d'une seule voix pour défendre un enseignement public de qualité, les droits des travailleuses et travailleurs et la démocratie en Argentine à un moment critique, mais aussi d'être physiquement présentes et présents, de témoigner et de se tenir à leurs côtés ».

L’internationale de l’Éducation s’engage à soutenir ses organisations affiliées en Argentine, en étant solidaire avec elles dans la défense d'une éducation de qualité et contre toute action qui porte atteinte aux valeurs démocratiques, aux droits syndicaux et au bien-être des enseignant·e·s, des personnels de soutien à l'éducation et des étudiant·e·s.

Evénements pré-Congrès : bâtir la solidarité

Dans les jours précédant le congrès, diverses sessions offriront des plateformes aux peuples autochtones, aux communautés LGBTI+, aux femmes et aux représentant·e·s de l'enseignement supérieur pour exprimer leurs préoccupations, forger des alliances et partager leurs expériences à travers les régions.

Des voix influentes : orateur·trice·s principaux·ales

Le congrès accueillera également des orateur·trice·s influent·e·s tel·le·s qu'Amina Mohammed, Secrétaire générale adjointe des Nations unies, et Gloria Inés Ramírez Rios, ministre colombienne du Travail et ancienne présidente de la Fédération colombienne des travailleur·euse·s de l'éducation (FECODE), qui s'adresseront au congrès. D'autres leaders mondiaux·ales de l'éducation seront également présent·e·s pour échanger avec les délégué·e·s et les syndicalistes et façonner l'avenir de la profession enseignante.

Résolutions et débats : façonner l'avenir

Les délégué·e·s s'engageront dans des discussions critiques sur les résolutions portant sur des questions pertinentes pour les enseignant·e·s et les personnels de soutien à l'éducation dans le monde entier, telles que celles présentées par le Bureau exécutif de l'IE concernant les droits des peuples indigènes, le bien-être des enseignant·e·s, la technologie de l'éducation, les politiques de recherche et la pénurie mondiale d'enseignant·e·s. Ces débats et leurs conclusions façonneront le mouvement syndical de l'éducation pour les années à venir.

Plaider en faveur d'un enseignement public de qualité : la campagne « La force du public : ensemble on fait école ! »

L'une des pierres angulaires du congrès sera la poursuite et l'expansion de la campagne de l'IE « La force du public : ensemble on fait école ! », qui défend le financement de l'enseignement public et de la profession enseignante, en luttant contre les coupes budgétaires, l'austérité et la privatisation. Les délégué·e·s discuteront également des moyens de mettre en œuvre les 59 recommandations du Groupe de haut niveau des Nations Unies sur la profession enseignante.

Élection des dirigeant·e·s : tracer la voie à suivre

Le congrès verra également l'élection de la nouvelle direction de l'IE - président·e, vice-président·e·s, sièges régionaux et sièges ouverts -, définissant l'orientation des futures initiatives de l'organisation.

L'excellence à l'honneur : les Prix de l'IE

Le congrès célébrera également le dévouement et les réalisations de syndicalistes de l'éducation exceptionnels en décernant le Prix de l'Éducation Albert Shanker, le Prix des Droits humains et syndicaux Mary Hatwood Futrell et le premier Prix de la Démocratie Fred van Leeuwen.

Après le Congrès en ligne exceptionnel de 2023, le 10e Congrès mondial, qui réunira les syndicalistes de l'éducation en personne pour la première fois depuis cinq ans, sera une occasion unique pour le mouvement syndical mondial de l'éducation de réaffirmer son unité et sa solidarité.