Résolution sur la solidarité envers le SUTEP et le peuple péruvien pour avoir vaincu la dictature de Fujimori et Montesinos

Le troisième Congrès mondial de l'Internationale de l'Education, réuni à Jomtien, Thaïlande, du 25 au 29 juillet 2001: 1. Depuis le début des années 90, le Pérou a été victime d'un des régimes dictatoriaux d'Amérique du Sud, qui a, en outre, inconditionnellement appliqué le modèle néo-libéral. Effectivement, le « fujimorisme », a restructuré la société, a appliqué des réformes économiques et a créé une législation directement en faveur du capitalisme transnational, appauvrissant et enlevant toute protection aux enseignants, aux travailleurs et au peuple; 2. A partir d'avril 1992, ce régime a fait un coup d'état suspendant le Congrès de la République, les pouvoirs publics, le pouvoir judiciaire, les moyens de communication et a instauré une dictature féroce persécutant l'opposition et les secteurs démocratiques tels que le SUTEP avec la complicité des forces armées; 3. Le régime, dans son intention de se saisir du pouvoir pour deux ou plusieurs périodes présidentielles, s'est converti en un régime formellement démocratique, mais, dans les faits, s'est converti en une dictature corrompue. Les délinquants Fujimori et Montesinos ont assasiné impunément, ont pillé les ressources, surexploitant les travailleurs. En outre, ils ont fortement réprimé le peuple et se sont livrés depuis la sphère du pouvoir au trafic d'armes et de stupéfiants; 4. La dictature avait fixé parmi ses objectifs, la privatisation de l'éducation publique, et a imposé les « recommandations » du Fonds Monétaire International et de la Banque mondiale, qui à la longue, ont accentué la détérioration de l'éducation publique. A cette étape, le SUTEP, en accord avec ses 285.000 enseignants, a assumé fermement la défense de l'école publique de qualité, et la nécessité de développer un projet national d'éducation, donnant une orientation au secteur de l'éducation; 5. Ces deux dernières années, la forme principale de combat que se fixa le peuple péruvien fut celle d'obtenir une unité principale d'action pour vaincre la dictature. Dans ce processus, le SUTEP a joué un rôle évident et décisif. A la fin de l'an 2000, le régime corrompu a été rejetté par le peuple. Aujourd'hui, Vladimiro Montesinos est en prison et Alberto Fujimori, l'autre délinquant principal, est protégé par le gouvernement japonais; 6. Les actes de la dictature ont non seulement affecté l'économie, la structure productive, l'agriculture, ce qui résulta, dans ce laps de temps, à faire grimper la pauvreté à 50.7% ; mais en plus, la dictature est arrivée à institutionaliser la corruption, le chantage et l'immoralité contaminant l'ensemble de la société; Le Troisième Congrès Mondial de l'Internationale de l'Education Souhaite : 7. Exprimer sa solidarité envers le SUTEP et le peuple péruvien dans sa lutte démocratique et anti-dictatoriale qui, à terme, a vaincu la dictature de Fujimori et Montesinos et a restauré un processus démocratique au Pérou; 8. Demander au gouvernement élu de mettre en place, à partir du 28 juillet de cette année, la réorientation de sa politique économique, faisant en sorte que celle-ci contribue à résoudre les besoins du pays; 9. Le respect et la vigueur d'une école publique de qualité, en la convertissant en politique d'état et en un axe stratégique fondamental de développement du pays; 10. Une sanction exemplaire pour l'accusé Vladimiro Montesinos et l'extradition, le jugement et une condamnation exemplaire pour Alberto Fujimori; 11. Appuyer et exprimer sa solidarité vis à vis des luttes du SUTEP visant à la réussite des revendications professionnelles, économiques, sociales et culturelles pour la réussite d'un Projet National d'Education.

Partagez cette page