• Accueil
  • News
  • Le Danemark devient le 64e pays à approuver la Déclaration sur la sécurité dans les écoles

Le Danemark devient le 64e pays à approuver la Déclaration sur la sécurité dans les écoles

L’Internationale de l’Education (IE) a salué la décision du Danemark d’approuver la Déclaration sur la sécurité dans les écoles, s’engageant ainsi à protéger les étudiant(e)s, les enseignant(e)s, les écoles et les universités en temps de guerre.

L’Internationale de l’Education (IE) et ses affiliés tiennent à féliciter le gouvernement danois, qui est devenu ce 3 mai le dernier pays à avoir approuvé l’engagement politique international connu sous le nom de Déclaration sur la sécurité dans les écoles. Cette mention élogieuse a été émise par la Coalition mondiale pour la protection de l’éducation contre les attaques (GCPEA), une coalition interinstitutionnelle formée en 2010 en vue de régler la question des attaques ciblées sur l’éducation lors des conflits armés.

Protection contre les attaques

Protéger l’éducation des types d’attaques que la GCPEA met en évidence constitue l’autre dimension de l’initiative de l’IE et des Nations Unies pour l’éducation des filles sur la violence sexiste en milieu scolaire. Cette initiative vise à tenir les écoles à l’abri de la violence dont les étudiant(e)s, les enseignant(e)s et le personnel de soutien à l’éducation peuvent être à la fois les victimes ou les auteurs.

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a en outre reconnu les conséquences dévastatrices qu’engendrent ces attaques et l’utilisation militaire des écoles sur l’éducation. Dans une série de résolutions, notamment la 1998 (2011) et la 2143 (2014), le Conseil a exhorté l’ensemble des parties engagées dans un conflit armé à respecter le caractère civil des écoles, conformément au droit humanitaire international. Plus récemment, dans sa résolution 2225 (2015), il a encouragé les Etats membres à prendre des mesures concrètes visant à prévenir l’utilisation des écoles par les forces armées et les groupes armés, pénalisée par le droit international en vigueur.

L’adhésion du Danemark à la Déclaration fait écho à la demande du Conseil de sécurité et s’inscrit dans la continuité de la publication du dernier manuel des forces armées danoises en septembre 2016, qui prévoit des mesures de protection progressistes pour les écoles lors des conflits.

Soutien international

Soixante-quatre pays ont à présent approuvé la Déclaration sur la sécurité dans les écoles. C’est notamment le cas de la plupart des Etats de l’Union européenne et des Etats membres de l’OTAN. La Déclaration sur la sécurité dans les écoles est un engagement politique intergouvernemental qui aide les pays à exprimer leur soutien envers la protection des étudiant(e)s, des enseignant(e)s, des écoles et des universités face aux attaques en période de conflit armé. Elle souligne l’importance du maintien de l’éducation pendant les conflits armés.

En adhérant à la Déclaration, les pays s’engagent à restaurer l’accès à l’éducation lorsque les écoles sont bombardées, brûlées et détruites lors de conflits armés, et en priorité, à mettre tout en œuvre pour réduire les risques pour les étudiant(e)s, les enseignant(e)s et les écoles d’être visé(e)s par ces attaques. Ils s’engagent à prévenir cette violence en enquêtant sur les crimes de guerre qui touchent des écoles et en traduisant ces exactions en justice, mais également en réduisant l’utilisation des écoles à des fins militaires, afin d’éviter qu’elles ne deviennent les cibles d’attaques.

Contexte

La Déclaration a été mise au point en consultation avec plusieurs Etats, dans le cadre d’un processus mené par la Norvège et l’Argentine à Genève, en Suisse. L’adhésion à la Déclaration est ouverte depuis la Conférence d’Oslo sur la sécurité à l’école en 2015. La Deuxième Conférence internationale sur la sécurité à l’école s’est déroulée les 28 et 29 mars derniers à Buenos Aires, en Argentine.