Danemark: protestation syndicale contre les nouvelles coupes budgétaires dans le secteur de l’éducation

Le Gymnasieskolernes Laererforening condamne fermement les coupes budgétaires opérées dans le secteur de l’enseignement public et se mobilise contre ces mesures.

Le syndicat danois de l’éducation Gymnasieskolernes Laererforening (GL) est résolument opposé au projet du gouvernement qui entend réduire, voire supprimer, le financement du secteur public du pays, malgré une croissance économique positive. Le gouvernement danois prévoit en effet de réduire le budget alloué à l’éducation de deux pour cent par an sur les quatre prochaines années, les premières coupes budgétaires ayant été opérées en 2016.

L’an dernier, ces diminutions ont entraîné des licenciements massifs: 1.000 enseignant(e)s ont été congédié(e)s, sur un total de 14.000. Les directeurs/trices d’école s’attendent à de nouveaux licenciements et à une diminution supplémentaire du nombre d’enseignant(e)s pour la prochaine année scolaire.

Opposition

Le GL a lancé sa campagne de lutte contre ces mesures en avril, et a prévu de nouvelles actions en septembre et en octobre. Elles seront organisées juste avant le début des négociations parlementaires pour le prochain exercice financier, qui seront tenues en novembre, et visent à empêcher la diminution de deux pour cent par an du budget de l’éducation.

Le syndicat considère que le gouvernement n’a aucune raison d’opérer davantage de coupes dans les services publics et l’éducation, compte tenu de la loyauté dont ont fait preuve les membres du GL et des responsabilités économiques qu’ils/elles ont endossées dans le cadre des conventions collectives des deux périodes précédentes, c’est-à-dire depuis 2011.

Le GL se réunit régulièrement avec les député(e)s et les représentant(e)s du ministère de l’Education, en particulier en ce qui concerne la nouvelle réforme éducative qui sera mise en œuvre à partir du mois d’août.

Partagez cette page