• Accueil
  • News
  • Les dirigeant(e)s du secteur de l’éducation envoient un message urgent au G20

Les dirigeant(e)s du secteur de l’éducation envoient un message urgent au G20

Les acteurs les plus influents du secteur de l’éducation envoient un message urgent aux dirigeant(e)s du G20, qui se réunissent cette semaine à Hambourg, en Allemagne: construire un avenir meilleur pour tous nécessite d’accroître largement le financement de l’éducation.

« A moins que nous n’augmentions considérablement le financement de l’éducation de toute urgence, nous ne serons pas en mesure d’assurer une éducation de qualité gratuite, équitable et inclusive ainsi que des possibilités d’apprentissage tout au long de la vie pour tous d’ici 2030 », affirme une lettre adressée aux chefs d’Etats du G20, qui a été signée conjointement par 16 organisations de la société civile, dont l’Internationale de l’Education.

Les éducateurs/trices et syndicalistes du secteur de l’éducation appellent les dirigeant(e)s des plus grandes économies mondiales à « revoir en profondeur le financement de l’éducation en 2017, afin de veiller à ce que les ressources soient utilisées pour améliorer l’efficacité, l’efficience et l’équité des systèmes d’enseignement public ». Les signataires de cette lettre rappellent aux gouvernements du G20 de se montrer ambitieux au regard du financement de l’éducation, tant dans leur propre pays que dans les pays en développement, notamment lors de la rédaction du communiqué final qui sera adopté lors de la réunion. Comme le déclare le texte proposé: « Nous notons avec satisfaction la proposition du Secrétaire général des Nations Unies d’établir une Facilité Financière Internationale pour l’éducation. Nous nous réjouissons de suivre et d’analyser en détail ce mécanisme de financement dans le cadre de la présidence de l’Argentine. Tout nouveau mécanisme doit être parfaitement conforme aux structures existantes, et notamment au renouvellement entièrement financé du Partenariat mondial pour l’éducation et au fonds pour l’éducation Education Cannot Wait. »

« 2017 est l’année qui fera du financement de l’éducation une priorité, et qui mettra le monde sur la voie de la réalisation de l’ODD 4 », conclut la lettre.