Allemagne: Il faut investir davantage dans les écoles primaires

Des syndicalistes allemand(e)s de l’éducation réclament un programme complet de mesures visant à améliorer le lot des écoles primaires, en réaction à un nouveau rapport sur l’éducation dans le secteur.

Un récent rapport très critique quant aux résultats scolaires en Rhénanie du Nord-Westphalie (RNW) — et les commentaires consécutifs de la ministre de l’Educationde cette même région soulignant les piètres résultats des élèves de RNW en allemand et en mathématiques — a conduit le Verband Bildung und Erziehung (VBE) a réclamer davantage d’investissements et de soutien pour l’enseignement primaire.

L’étude, intitulée 'Trends in Education', a été publiée le 20 octobre par l’Institut pour l’amélioration de la qualité de l’éducation (Institut zur Qualitätsentwicklung im Bildungswesen - IQB).

Besoin de ressources

La Ministre de l’Education Yvonne Gebauer semblait incriminer les enseignant(e)s pour les résultats de l’étude de l’IQB, a expliqué Udo Beckmann, Président régional du VBE. C’est « intolérable pour les enseignants, qui travaillent souvent à la limite de leurs possibilités », a-t-il ajouté.

« Nous avons d’urgence besoin de davantage d’enseignants formés, de soutien pour les écoles, d’investissements dans chaque école primaire et d’un salaire plus équitable pour les enseignants. Tant que les pouvoirs publics ne consentent pas davantage d’efforts financiers, nous ne pouvons exceller que dans le manque d’éducation et les échecs en mathématiques », craint-il.

Reconnaissant que les résultats de l’étude de l’IQB n’étonnaient nullement son syndicat, il a souligné qu’une étude du VBE menée l’an dernier avait montré « un piètre contexte général et le besoin d’investissements ».

Chercher le coupable

Il est frappant de constater que des régions d’Allemagne plus cultivées investissent davantage dans l’éducation, fait remarquer Beckmann. Or, en RNW, au lieu de renforcer les investissements dans les écoles primaires, les collègues subissaient une remise en cause de leurs méthodes pédagogiques, « une déception amère pour les enseignants qui travaillent dur ».

Voilà pourquoi le VBE réclame un soutien renforcé sous la forme d’un cadre plus efficace, de telle sorte que la RNW favorise l’avancement par l’éducation, comme le souhaite le nouveau gouvernement, a souligné Beckmann. Le VBE a lancé une pétition en ligne grâce à laquelle « par sa signature, chaque citoyen peut maintenant exiger une éducation de qualité dans notre pays ».

« Les écoles primaires ont trop longtemps été négligées, alors qu’elles jouent un rôle capital pour assurer un bon départ à l’éducation de nos enfants », ajoute-t-il, en enjoignant tout le monde à signer et à aider à améliorer la situation des écoles primaires de Rhénanie du Nord-Westphalie.

Partagez cette page